PUBLICITÉ

L’UDPS qui n’entend pas cautionner seule « l’échec » de Tshisekedi, indexe déjà les alliés

Fuite en avant ou recherche de bouc émissaire ? 2023 approchant à grands pas, le parti présidentiel prépare déjà ses arguments. L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) n’entend pas cautionner seule l’échec du premier mandat du Président de la République Félix Tshisekedi. Pour le Secrétaire Général de ce parti, Augustin Kabuya Tshilumba qui s’est exprimé au cours d’une matinée politique ce mercredi 21 avril 2021, il y a eu cogestion avec d’autres forces politiques alliées.

Pour le parti présidentiel, tous les acteurs politiques qui ont participé à la gouvernance du pays avec le Chef de l’État ne seront pas épargnés au moment de faire le bilan. À en croire le SG de l’UDPS, il est hors de question que son parti soit le seul pointé en cas d’échec.

« Il ne faut pas qu’on puisse vous dire que l’UDPS a détruit ce pays. Non. L’UDPS ne dirige pas seule depuis le début de ce mandat. Nous avons des partenaires et nous partageons le bilan. L’UDPS n’a pas encore mis en place sa politique », a déclaré Augustin Kabuya.

Il parle de l’échec de l’UDPS. « Les trois dernières années du Président, nous allons partager le bilan avec le Président Katumbi, Bemba, Bahati et Kamerhe (…). Les deux premières années, c’était avec le FCC. On ne peut pas nous dire que l’UDPS a échoué. Nous travaillons Ensemble. »

« On va juger l’UDPS lorsque le Président exercera son deuxième mandat, parce qu’à ce moment là, nous serons majoritaires au parlement », s’est-il dédouané.

Junior Ngandu

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. Il n’est pas tard pour faire mieux. Même une année suffit pour faire oublier la misère du peuple. Payer les fonctionnaires et agents de l’État, les militaires, les enseignants et ils seront tous reconduit.

Comments are closed.

EN CONTINU