l'info en continu

La RDC et le Kenya ont conclu des accord-cadres de coopération sur l’économie, la sécurité, la défense et le transport maritime

- Publicité-

La République Démocratique du Congo et la République Kényane ont signé, mercredi 21 avril, plusieurs accords-cadres de coopération couvrant plusieurs secteurs, notamment l’économie, la sécurité, la défense ainsi que le transport maritime.

A également été signé le deuxième jour de la visite d’État de trois jours du président Kenyatta en RD Congo, figure l’accord général de coopération qui fournit un cadre pour la promotion conjointe des programmes économique, technique, scientifique et socioculturel.

- Publicité-

Les secteurs économiques visés par le cadre général sont l’agriculture, l’éducation, la santé, les sports et le tourisme. D’autres encore, parmi lesquels l’environnement, les PME, le logement, l’énergie et le développement des infrastructures.

Deux accords bilatéraux distincts sur la sécurité et la défense ont également été signés et ils prévoient des mécanismes de coopération entre le Kenya et la République Démocratique du Congo dans des domaines tels que la lutte contre le terrorisme, l’immigration, la cybersécurité et le contrôle des douanes et des frontières.

Selon la presse présidentielle du Kenya, l’accord revitalisé sur le fret maritime vise à repositionner le port de Mombasa en tant que principale porte d’entrée de la RD Congo en rationalisant la gestion du fret de transit du pays.

Dans un discours de presse conjoint avec son hôte congolais peu de temps après avoir assisté à la signature des accords, le Président Kenyatta a déclaré que les nouveaux pactes signifiaient le renforcement des relations bilatérales entre les deux nations sœurs.

« En effet, les relations entre nos deux pays ont été cordiales pendant de nombreuses décennies et les relations n’ont cessé de s’élargir et de s’approfondir surtout depuis votre accession au pouvoir dans les domaines du commerce, de la sécurité ainsi que de nos engagements multilatéraux », a déclaré le Président Kenyatta à son hôte.

Pour accélérer la coopération dans les secteurs identifiés, le Président Kenyatta a en outre évoqué le projet du Kenya d’étendre son empreinte diplomatique en RD Congo, précisément en installant des avant-postes à Goma et à Lubumbashi.

« Pour approfondir encore les bonnes relations entre nos deux pays, le Kenya s’est engagé à établir un consulat à Goma ainsi qu’un consulat honoraire à Lubumbashi », a annoncé le Président kényan.

D’après le site officiel de la présidence du Kenya, (www.president.go.ke), le chef de l’Etat kényan a appelé à l’harmonisation des régimes de visas entre le Kenya et la RD Congo, affirmant que l’intervention contribuera à faciliter la circulation des personnes, des biens et des services dans la région.

De son côté, le Président Félix Tshisekedi a remercié son homologue venu en visite pour le soutien continu que la RD Congo continue de recevoir du Kenya, en particulier dans la facilitation des échanges.

« Je ne cesserai jamais d’être reconnaissant pour le soutien que le Kenya continue d’apporter à la RDC », a déclaré le Président Tshisekedi.

Il a tout de même ajouté que la visite du président Kenyatta avait présenté une opportunité pour le Kenya et la RD Congo de renouveler leurs relations bilatérales et a souligné que la sécurité, la connectivité régionale et la lutte contre la corruption et les crimes économiques étaient les domaines prioritaires.

Le Président Tshisekedi a annoncé un plan du représentant spécial de l’Union africaine sur les infrastructures et de l’ancien Premier ministre kényan Raila Odinga pour accueillir une conférence d’investisseurs sur le développement des barrages géants d’Inga sur le fleuve Congo.

Dans la foulée, Félix Tshisekedi dit vouloir en finir avec le terrorisme dans l’Est de la RDC. Il a à cet effet annoncé l’arrivée prochaine des troupes kényanes en RDC, en vue d’appuyer les forces armées congolaises à résoudre le problème de terrorisme à l’est du pays.

Serge SINDANI

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU