PUBLICITÉ

Gouvernement Sama: « l’heure n’est plus aux contestations » autour de la composition de l’équipe gouvernementale » (Willy Minga)

Face à certaines réactions jugées négatives mais enregistrées depuis la publication du Gouvernement Sama Lukonde le 12 avril dernier, quelques cadres du parti présidentiel l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) ont appelé, les uns et les autres, au calme.

Le Président inter-fédéral de l’UDPS/Tshangu, Willy Minga, qui s’est confié ce lundi 19 avril à POLITICO.CD, a expliqué que l’heure n’est plus aux contestations puisque l’équipe gouvernementale dite de « guerriers » tant entendue est finalement connue.

Willy Minga a expliqué que « si l’attente de la fumée blanche a été longue, c’était sûrement pour une prise en compte de différents aspects de sélection, ce qui prouve que la tâche n’a pas été facile. Et si la taille du Gouvernement a été reduite, nul n’ignore que c’est pour diminuer le train de vie des institutions ». »On ne peut pas satisfaire tout le monde dans la formation du Gouvernement », dit-il. Pour ce faire, Minga a exhorté les acteurs politiques à comprendre qu’on peut aussi servir le pays en occupant d’autres postes.

Par ailleurs, le Président de la cellule Bel’Air du même parti, François Tshimala qui s’est entretenu avec Politico le weekend dernier, pense que l’investiture du nouveau Gouvernement ne devrait pas tarder compte tenu du caractère urgent des actions à mener.

Alors que la population attend avec impatience l’amélioration des conditions sociales, il n’est pas correcte, pour lui, que les politiques perdurent dans des débats stériles. À propos, du programme du Gouvernement qui sera bientôt présenté à l’Assemblée nationale, François Tshamala reste optimiste. Il plaide néanmoins pour que les désidératas de la population soient rencontrés.

Gad MUKIAKO

- Publicité -

EN CONTINU