PUBLICITÉ

Répression d’un meeting à Bukavu : Le BCNUDH appelle à une enquête et à des poursuites judiciaires

Le Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits l’Homme (BCNUDH) condamne l’usage, selon lui, disproportionné de la force par des forces de l’ordre lors d’une manifestation publique organisée dimanche 18 avril à Bukavu, dans la province du Sud-Kivu. Il invite les autorités à ouvrir une enquête sur les évènements et de traduire devant la Justice les auteurs présumés de ces actes.

Au cours de cette manifestation, au moins 7 personnes dont un Député provincial et un Journaliste ont été grièvement blessés, alors qu’une réunion à laquelle ils participaient a violemment été dispersée.

Pascal William Boji, Journaliste à Canal Futur, chaîne de télévision émettant à Bukavu, a été atteint à la poitrine par une grosse pierre lancée selon nos sources par des agents de la police, envoyés pour réprimer le meeting d’un groupe de Députés provinciaux qui manifestaient contre le Gouverneur de province Théo Ngwabidje. Grièvement blessé par le projectile, le Journaliste a perdu connaissance et a été conduit dans un centre hospitalier de la place pour une prise en charge urgente.

Le Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits l’Homme (BCNUDH) rappelle que la liberté de réunion pacifique est un droit fondamental consacré et protégé par la Constitution. « L’usage de la force lors de la dispersion des manifestations doit être nécessaire et proportionnelle », a indiqué cette agence Onusienne.

Pour sa part, Journaliste en danger (JED) a exprimé ses regrets face à cet incident qui a grièvement blessé un Journaliste et a demandé aux responsables de la police de prendre des mesures appropriées pour assurer la protection des Journalistes qui couvrent des manifestations qui ont tendance à déraper.

Cette manifestation a été organisée par les Députés signataires d’une pétition contre le Gouverneur du Sud-Kivu, Théo Kasi qu’ils accusent de megestion financière et à qui ils reprochent l’incapacité à gérer la situation sécuritaire dans la province.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU