PUBLICITÉ

Guerre de 6 jours à Kisangani: collecte de fonds pour la 1ère édition du mémorial « Ukumbusho »

Vingt-et-un ans après, les affres de la guerre de six jours qui a littéralement détruit la ville de Kisangani sont encore perceptibles, à bien regarder la vie des habitants de ce coin du pays. Si certains dégats matériels comme la destruction des habitations par des obus et autres projectiles d’artillerie remplis d’explosifs peuvent vite disparaître, certaines marques restent encore indélébiles, comme celles causées par les milliers de morts dénombrés.

Pour commémorer autrement le vingt-et-unième anniversaire de ces événements odieux, une plateforme dénommée « Ukumbusho » (Ndlr Souvenir ou rappel) lancera une première édition de son mémorial du 05 au 10 juin prochain et appelle d’ores et déjà à une contribution de la part de tous les citoyens congolais. Dans un communiqué officiel rendu public ce lundi 19 avril, cette structure souligne que l’initiative vise à honorer les disparus des affrontements de 6 jours.

« En l’honneur des disparus de la Guerre de six jours à Kisangani et afin de commémorer son 21ème anniversaire, Ukumbusho lance la première édition du 05 au 10 juin 2021 pour devoir de mémoire. Où que vous soyez dans le monde, cette initiative nous concerne tous. Venez vous joindre à nous en apportant votre don ou autre contribution par les moyens ci-après : MPESA (Ukumbusho): 08893, Compte bancaires Finca Ukumbusho : 121103000064 USD soit 121104000065 CDF », lit-on dans la correspondance.

Contacté par Politico.cd, Me Blaise Monduka, l’un des Coordonnateurs de cette plateforme, augure par ailleurs que cette étape de collecte des fonds ira jusqu’au 20 mai 2021. Après, il s’en suivra une série d’activités visant à commémorer les évènements malheureux de la guerre de six jours. En outre, Ukumbusho entend lancer des initiatives culturelles commémoratives afin de consoler la ville de Kisangani et de faire en sorte que les victimes obtiennent justice et réparation.

En effet, il s’agira d’après les organisateurs, d’immortaliser la mémoire des victimes de ces combats meurtriers. Mieux, faire en sorte que ces évènements malheureux ne se répètent plus jamais, à travers un lobbying, car la ville de Kisangani a plusieurs fois été le champ de bataille de nombreuses guerres qui ont secoué la RDC.

En perspective, Ukumbusho entend organiser une messe d’action de grâce, des pèlerinages, entreprendra des préparatifs pour la rédaction d’un livre ainsi que le tournage d’un documentaire relatant l’histoire de la ville de Kisangani et les nombreuses guerres qui l’ont dévasté plus d’une fois. Sont également prévus des conférences-débats autour de la ville de Kisangani et de ses évènements historiques, des visites des familles ayant perdu leurs membres au cours des affrontements, la sensibilisation et la conscientisation de la population sur la lutte contre le tribalisme, le régionalisme et autres conflits sociopolitiques ainsi que sur la lutte contre les guerres. Ces dernières actions ont pour but de promouvoir la paix, la réhabilitation et l’aménagement des sites historiques où reposent les victimes des guerres. Bien d’autres actions de plaidoyer sont également prévues.

En juin 2000, une succession d’affrontements meurtriers entre les armées Ougandaises et Rwandaises ont eu lieu à Kisangani. Ces guerres ont causé, pendant six jours, soit du 05 au 10 juin, environ 1.000 morts et au moins 3.000 blessés, dont la majorité était composée de la population civile, selon plusieurs rapports des organisations des droits de l’homme.

Serge SINDANI

- Publicité -

EN CONTINU