PUBLICITÉ

Gouvernement Sama : le regroupement AAAC réclame « le quota d’un ministère lui attribué » mais non reçu

Dans une déclaration faite ce jeudi 15 avril 2021 dans l’enceinte du Palais du Peuple, le regroupement politique Action des Alliés pour l’Amélioration des conditions de vie des Congolais (AAAC) a réclamé le quota d’un poste ministériel lui attribué lors de la répartition mais non reçu lors de la publication de la liste des membres du Gouvernement.

« L’AAAC constate avec regret qu’il ne lui a été attribué aucun poste dans le premier Gouvernement de l’Union sacrée de la Nation dont la composition a été rendue public en date du 12 avril 2021 », a déclaré le Porte-parole.

Et d’indiquer : « cette injustice que nous considérons comme une omission a surpris les partis membres du regroupement d’autant plus que selon la formule utilisée pour la formation dudit Gouvernement et communiqué à tous les regroupements membres de l’Union sacrée, le groupement AAAC a droit à un poste ministériel de par son poids politique ».

À cet effet, le regroupement AAAC a admis avoir adhéré inconditionnellement à la vision du Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, dont il a par la même occasion rendu un hommage, dit-il, mérité. Ce groupement rappelle également qu’il a été identifié par l’Informateur et Président du Sénat, Bahati Lukwebo. « Il a ensuite été reçu en consultation par son Excellence M. le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde, alors formateur du Gouvernement et s’est vu confirmé le quota d’un ministère lui attribué », déclare l’AAAC.

Nonobstant certaines divergences inhérentes à la gestion des ambitions des membres, ceux-ci se disent résignés et restent fidèles à la nouvelle direction du regroupement constaté par la lettre numéro 25/CAB/VPM/MININTERSEC/GKM/322/2021 du 31 mars 2021 du VPM et Ministre de l’Intérieur. L’AAAC a même révélé qu’une séance d’arbitrage des ambitons du regroupement a été organisée à la demande du Premier Ministre par les présidents des deux chambres du Parlement, Mboso et Bahati.

Il sied de rappeler que le regroupement politique Action des Alliés pour l’amélioration des conditions de vie des Congolais (AAAC), conduite par Véronique Elisabeth Tshala Bebel, la Présidente, avait officialisé son adhésion à l’Union sacrée de la nation le vendredi 22 janvier 2021.

Au sortir de son audience avec Bahati Lukwebo, alors Informateur, Véronique Elizabeth avait confié à la presse ne pas être en quête des postes. « Notre regroupement politique apporte 10 députés nationaux. Nous sommes venus pour l’accompagner, soutenir sa vision. Nous ne sommes pas à la recherche de postes comme manger, partager du gâteau, le nom de notre regroupement dit tout, c’est notre cheval de bataille. C’est ce qu’on cherchait, lorsqu’on a écouté l’appel du chef, on n’a pas hésité, nous souhaitons que notre accompagnement permette au chef de l’État d’améliorer les conditions des vies de la population », disait-il.

L’AAAC compte 14 partis politiques qui ont tous rejoint la vision de Félix Tshisekedi, de l’Union sacrée de la nation.

Hervé Pedro

- Publicité -

EN CONTINU