mercredi, octobre 20, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Haut-Katanga: des armes saisies auprès des miliciens arrêtés dans les parcs Kundelungu et Upemba, remises au Général Massi Pamba de CorPPN

- Publicité-

L’Auditeur militaire de Garnison de Kipushi, Emmanuel Ngoie Senga, a remis officiellement au Commandant de Corps pour la Protection des Parcs Nationaux et Réserves Naturelles (CorPPN), le Général major Massi Pamba en séjour dans le Haut-Katanga ce 13 avril, des armes et munitions saisies auprès des miliciens arrêtés dans les parcs nationaux de l’Upemba et Kundelungu. Les armes remises au Commandant CorPPN sont notamment des AK47, des fusils de chasse calibre 12, plusieurs cartouches ainsi que des arcs et flèches.

À cette occasion, le Général major Massi Pamba a rappelé que, « tout les maï-maï encore présents dans les parcs Upemba et Kundelungu, doivent déposer les armes, soit servir autrement le pays au lieu de rester dans la forêt. Le parc est un patrimoine de l’Etat congolais. Le protéger et protéger ces espèces, est de la mission des forces de sécurité et des gardes du parc », a dit cet officier FARDC à la presse.

- Publicité-

Depuis plusieurs années, les parcs Upemba et Kundelungu sont en proie à l’activisme des hommes porteur d’armes. Cette cérémonie vient marquer la collaboration qui doit exister entre l’Institut congolais et la Justice militaire.

Pour Robert Muir, Directeur provincial de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN Grand Katanga), “l’importance de cette cérémonie c’est de voir la loi être appliquée pleinement. Le travail des éco-gardes est très important afin de protéger la faune qui est menacée par les groupes armés, les bandits, les rebelles porteurs d’armes. Il y a un vrai risque pour les éco-gardes. Il y a beaucoup de gardes dans les parcs nationaux, y compris celui de Kundelungu et Upemba qui ont perdu leur vie en faisant leur travail ». Selon lui, « cette cérémonie représente une parfaite collaboration entre différents services de l’État, l’ICCN avec CorPPN et la Justice militaire“, a-t-il estimé.

Dans ce dossier judiciaire, l’Auditeur militaire de Garnison de Kipushi s’est référé à l’article 83 de la loi n° 14/003 du 11 février 2014 relative à la conservation et protection de la nature en République Démocratique du Congo.

Il sied de rappeler qu’avant cette cérémonie, le Commandant CorPPN avait reçu ce même mardi à la 22eme région militaire pour les civilités, le Général major Massi Bemba Albert qui a indiqué que lui, ainsi que le Commandement CorPPN, avec la délégation de l’ICCN et son Directeur provincial se rendront en mission dans les Parcs Upemba et Kundelungu « faire un état de lieu, à cause des plaintes rapportées, afin d’évaluer la situation qui prévaut dans les parcs ».

Adrien AMBANENGO

- Publicité -

EN CONTINU