PUBLICITÉ

Gouvernement : retour sur une longue marche

Ce lundi 12 avril 2021 a été marqué par la sortie du nouveau gouvernement tant attendu de l’Union sacrée de la Nation (USN) après 57 jours depuis la nomination de son Premier Ministre.

À cet effet, le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde a tenu une conférence de presse où il a fait le point sur les grandes lignes qui ont conduit à la désignation de son Gouvernement dont Politico.cd vous convie à lire l’intégralité.

« Je suis dans un sentiment de satisfaction du fait que nous soyons arrivés à la publication de ce gouvernement de l’USN », a-t-il introduit.

Consultations

  • Avec les différents regroupements et forces politiques : d’abord ceux qui ont une forte représentantion au Parlement (Assemblée nationale et Sénat) ;
  • Les personnalités politiques, la société civile, l’association et syndicat de la société civile : dans le but d’avoir leur avis quant à l’enrichissement du programme du Gouvernement à présenter ;

Critères

Sama Lukonde a confié que les critériums de la désignation des membres de son gouvernement reposaient sur :

  • Le nombre déterminé des députés ministrables ;
  • La moralité et l’intégrité : le candidat devrait avoir un casier judiciaire vierge ;
  • L’inclusivité des forces présentes au sein de l’Union sacrée de la Nation ;
  • La solidarité au niveau des forces politiques ;

« Comprenez que c’était un exercice assez complexe, à mener à partir de ce moment jusqu’à ce jour », déclare le PM au regard des critériums.

Séance d’arbitrage

Après, révèle Sama Lukonde, nous avons entamé une série de séance d’arbitrage avec le Chef de l’État pour pouvoir finaliser le travail de la formation du Gouvernement.

Les objectifs assignés pour l’organisation de ce gouvernement :

  • Un gouvernement réduit : d’au moins 10 membres par rapport au gouvernement sortant.

« Nous sommes convaincus que ceux qui ne pourront pas servir au Gouvernement aujourd’hui, il y aura d’autres secteurs où ils pourront servir », dit-il.

  • Plus de participation des femmes : 27% soit un total de 15 personnalités féminines. Pas seulement quantitative mais qualitative (d’après le PM). 1 vice-Premier Ministre, 10 ministres, 3 vice-ministres et 1 ministre déléguée.

« C’est un effort qu’il faut poursuivre. Aujourd’hui, nous n’avons pas encore eu un Gouvernement en RDC depuis l’indépendance qui contient autant de femmes. J’estime que c’est un pas mais il faut continuer vers le sens de la parité. Non seulement au gouvernement mais dans toutes les institutions du pays », se félicite-t-il.

  • La représentativité nationale : un pari réussi, à en croire Sama Lukonde.
  • Le renouvellement : 10 ministres ont été reconduits dont 8 aux mêmes postes et 2 à différent poste. Ce qui représente 20%. 80% des nouveaux ministres dont 46 membres.
  • La jeunesse : à peu près 28% soit ceux qui ont moins de 40 ans et ceux qui ont entre 40 et 50 ans. Pour le reste 24% des personnalités 50 et 60 ans. Le membre le moins âgé a 28 ans.
  • Société civile et personne vivant avec handicap : dont 1 au ministère de la justice et garde des sceaux, 1 ministre déléguée près le Ministère des Affaires…

Les priorités

« Il faut d’abord retenir que la priorité des priorités reste désormais d’être près avec le programme du gouvernement enrichi par les forces et regroupements politiques que nous avons reçu lors de nos consultations… Et espère que celui-ci pourra contenir toutes les attentes du peuple congolais en ce qui concerne la transformation de sa condition sociale », a rassuré Sama Lukonde.

Et de poursuivre : « Une fois que le gouvernement sera installé, nous allons produire sur les axes prioritaires qui avaient été fixés par le Président de la République notamment la paix et la sécurité (à l’EST de la RDC), la santé (Période Covid-19), l’Éducation (le développement à la base) et des réformes fiscales afin de maintenir le processus et le cycle électoral. Parce que là aussi, c’est la priorité du Gouvernement congolais.

Dans son point, le Premier Ministre Sama Lukonde a remercié toutes les parties consultées pour la constitution de ce gouvernement et a précisé qu’il ne s’agit qu’un d’un premier cap franchi et que d’autres cap désormais en vue.

C’est depuis le 15 février 2021 que Sama Lukonde a été nommé Premier Ministre de la RDC en remplacement à Sylvestre Ilunga Ilunkamba à la suite de la rupture de la coalition au pouvoir FCC et CACH, représentée respectivement par le président honoraire et sénateur à vie Joseph Kabila et le Président bde la République Félix Tshisekedi.

Hervé Pedro

- Publicité -

EN CONTINU