PUBLICITÉ

Tanganyika: La grève des déclarants en douane au port public de Kalemie affecte le paiement des taxes au guichet unique

Dans la province du Tanganyika, les ennuis s’accumulent au guichet unique avec la poursuite de la grève des déclarants assurant le dédouanement des marchandises au port public de Kalemie. Ils observent depuis plus de 5 jours, un arrêt de travail.

Du coup, cette grève affecte la perception des taxes et les activités du port dont dépendent les kalemiens.

Dans un mémorandum adressé à l’autorité provinciale du Tanganyika, les déclarants en douane protestent contre l’Office congolais de contrôle (OCC), Agence de Kalemie, pour “non respect des textes légaux et la perception des frais de laboratoire par l’OCC, sans qu’il ait un laboratoire. »

Le président des déclarants en douane, de l’Union des commissionnaires en douane agréé du Tanganyika, Boniface Kabongo, a laissé entendre que les activités pourraient reprendre une fois le décret respecté. Il relève qu’ils revendiquent auprès de l’OCC, notamment:

“Le non-respect du décret 011/32 du 29 juin 2011, portant suppression des perceptions illégales aux frontières, de frais relatif au contrôle par l’office congolais de contrôle (OCC) des objets d’origine toxique, soporifique et stupéfiant.”

Boniface Kasongo ne comprend pas que l’Office congolais de contrôle, Agence de Kalemie, “taxe la marchandise hors guichet unique”, bafouant la lettre du Premier ministre Ilunga Ilunkamba Sylvestre, du 20 janvier 2021, “interdisant toutes perceptions hors guichet unique.”

En outre, quant aux frais perçus pour labo, le président des déclarants plaide pour un laboratoire à Kalemie. “Nos commerçants sont victimes, depuis des années, du payement des frais du laboratoire à Kalemie, et il n’y a pas de laboratoire ni les résultats”, a-t-il dénoncé. Et d’ajouter: “curieusement, l’Office congolais de contrôle continue à percevoir.”

Joint par POLITICO.CD, le chef d’agence de l’Office congolais de contrôle, Agence de Kalemie, n’a pas voulu se prononcer sur cette situation des grévistes avant la fin des négociations entamées depuis jeudi 08 avril 2021.

Adrien AMBANENGO

- Publicité -

EN CONTINU