mercredi, avril 14, 2021
DRC
28,665
Personnes infectées
Updated on 14 April 2021 à 3:03 3 h 03 min
DRC
2,079
Personnes en soins
Updated on 14 April 2021 à 3:03 3 h 03 min
DRC
25,841
Personnes guéries
Updated on 14 April 2021 à 3:03 3 h 03 min
DRC
745
Personnes mortes
Updated on 14 April 2021 à 3:03 3 h 03 min

Implication de l’IGF dans l’affaire 12 millions USD: l’ACAJ dément

- Publicité-

Les réseaux sociaux ont rapporté ce lundi 5 février 2021, que l’Inspecteur Général des Finances, Jules Alingete serait le cerveau moteur de la supercherie concernant l’affaire de 12 millions USD dans laquelle, est citée la ministre de l’Economie Acacia Bandubola. Cette information est imputée à l’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ).

À ce sujet, dans un communiqué du 05 avril 2021, l’ACAJ dénonce ces allégations publiées et lui attribuées. Cette organisation constate que les auteurs de cet article se sont attaqués gratuitement aux responsables de l’État dont l’IGF et son Chef de service, à cause de son engagement dans la lutte contre la corruption et le détournement des deniers publics.

Par la même occasion, le Président National de l’ACAJ, Maître Georges Kapiamba, condamne l’emploi abusif du nom de l’ACAJ pour crédibiliser ledit article ainsi que ses allégations attentatoires à la vie privée, à l’honneur et à la dignité de citoyen.

L’occasion faisant le larron, l’ACAJ exhorte le Gouvernement à engager un débat public sur les options fondamentales de la loi devant réprimer les auteurs et complices de la cybercriminalité.

” Faire de la lutte contre la cybercriminalité, une de ses priorités en vue de construire un État de droit qui protège ses citoyens contre les atteintes à la vie privée, honneur et dignité”, tel est le vœu exprimé par l’ACAJ.

JM Mawete

- Advertisement -
- Advertisement -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

notre sélection