PUBLICITÉ

Procès Rossy Mukendi: l’affaire déférée devant la Cour militaire

Sur demande des avocats de la partie civile, le Major Carine Lokeso comparaît désormais en qualité de prévenue et non plus comme témoin comme auparavant, dans le procès sur l’assassinat de l’activiste pro-démocratie Rossy Mukendi.

Partant de ce fait et considérant que l’incriminée est un officier supérieur, l’affaire est transférée à la Cour militaire.

Menottée, le major Carine Lokeso est arrivée à l’audience de ce jeudi en tenue de prisonnier au Tribunal militaire de garnison de Kinshasa-Matete.

Pour rappel, la Commissaire supérieure adjointe, le Major Carine Lokeso a été transférée à la Prison militaire de Ndolo sur demande des avocats de la partie civile à l’issue de l’audience du jeudi 25 mars dernier.

Après avoir visualisé les vidéos et écouté les renseignements des témoins, les avocats de la partie civile ont attesté que c’est Carine Lokeso qui est le commanditaire de l’assassinat de Rossy Mukendi. Par conséquent, celle-ci devait être transformée de témoin en prévenu.

« Rossy Mukendi a été assassiné par une bande organisée. Chaque acteur a son rôle. Carine Lokeso avait pour rôle de commander l’assassinat. Pour cela, la vérité judiciaire est puisée dans les vidéos et pièces », avait alors expliqué Maître Richard Bondo, un des avocats de la partie civile. Ipso facto, ce dernier a plaidé pour que Carine Lokeso ne parte pas libre de cette audience, considérant la gravité de l’affaire.

L’activiste pro-démocratie Rossy Mukendi a été tué le 25 février 2018 lors d’une marche organisée par le Comité Laic de Coordination (CLC) qui manifestait pour réclamer les élections devant la Paroisse Saint Benoît de Lemba.

JM Mawete

- Publicité -

EN CONTINU