PUBLICITÉ

Goma: Projet de construction de 94 bornes fontaines pour 56 millions USD, un député sollicite l’audit de l’entrepreneur

L’ONG Mercy Corps a officiellement remis ses ouvrages des bornes fontaines et réservoirs d’eau, ce mercredi 31 mars 2021 au gouvernement provincial du Nord-Kivu. L’objectif visé par ce projet est “de desservir en eau potable la population de plusieurs quartiers situés au Nord de la ville de Goma et une partie de Nyiragongo”.

Il s’agit, selon cette ONG, notamment de deux réservoirs de 5000 Mètres Cubes chacun, 65 Km de tuyauteries posés dans le sol de Goma et Nyiragongo et 94 bornes fontaines construites à travers la ville de Goma et ses environs. Cette initiative entre dans le cadre du programme “ IMAGINE de Mercy Corps”, pour un coût de 36 millions des livres sterlings (environ 49,68 millions USD) mobilisés par le biais de la coopération “RDC_ROYAUME-UNI”.

Dénonciation des magouilles dans l’exécution du projet

Alors qu’il avait déjà dénoncé des magouilles autour de ce projet, le député provincial élu de Lubero et Vice-president de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu, émet des doutes en exigeant l’audit de l’entrepreneur, notamment par l’organisation d’une descente sur terrain afin de palper la réalité du doigt.

“Je crois avec certitude qu’il n y a pas 94 bonnes fontaines déjà construites, au regard des éléments et preuves que je détiens” a révélé Jean-Paul Lumbulumbu à Politico.cd.

“Mercy Corps n’a remis que des citernes et a présenté une seule borne au gouverneur où l’eau a difficilement coulé, pendant que moi j’attendais qu’on lui présente toutes les 94 bornes fontaines comme prévu”, s’est indigné le vice-président de l’assemblée provinciale du Nord-Kivu.

Cet élu du Nord-Kivu qui indique avoir exercé la pression pour que le projet soit prêt en novembre 2020, dit avoir été “surpris de voir que jusqu’à cette date, aucune borne fontaine n’était encore construire”.

Il révèle que Mercy Corps avait même demandé un moratoire jusqu’au 31 mars, s’appuyant sur les circonstances sanitaires imposées par la pandémie de Coronavirus.

JPaul Lumbulumbu dit être “decu” de voir que “Mercy Coprs ait amené le gouverneur devant une seul borne fontaine où l’eau a coulé difficilement”.

“Je vais faire le Saint Thomas et voir, pas seulement les 94 bornes fontaines mais surtout où l’eau coule. Dans le cas contraire, je me trouverai dans l’obligation de faire une interpellation contre le ministre de tutelle à l’Assemblée Provinciale ”, a-t-il prévenu.

Merveilles Kiro

- Publicité -

EN CONTINU