PUBLICITÉ

Tanganyika: la session ordinaire de mars 2021 maintenue à l’Assemblée provinciale

La session ordinaire de mars, prévue ce mardi 30 mars à l’assemblée provinciale du Tanganyika, est maintenue comme initialement prévue, contrairement aux messages qui circulent sur les réseaux sociaux, annonce le Directeur de cabinet du Rapporteur de l’organe délibérant du Tanganyika.

Les députés provinciaux du Tanganyika sont donc invités à se présenter au bâtiment du 24 juillet à « l’ouverture de la session ordinaire de mars 2021 », indique le courrier consulté par POLITICO.CD. « Nul ne peut l’empêcher par quel motif que ce soit », signe le Directeur de Cabinet du Rapporteur de l’Assemblée provinciale du Tanganyika.

Par ailleur, le Rapporteur de l’Assemblée provinciale du Tanganyika met en garde « tous celui qui ou ceux qui tenteraient de perturber la session plénière d’aujourd’hui », conclut-il.

Deux membres du bureau de l’Assemblée Provinciale du Tanganyika sont sous le coup des pétitions. Joseph Lulu Kitenge et Alvard Lubuli Kaluta, respectivement Président et Vice-président, sont concernés par cette initiative parlementaire qui vise leur déchéance.

Ce mardi 29 mars 2021, les pétitionnaires représentés par le député Koya Mawazo ont déposé leurs pétitions aux deux membres du bureau avec copie pour information au Directeur de l’administration de l’Assemblée Provinciale du Tanganyika.

Le représentant des pétitionnaires, le député Koya Mawazo, soutient que les deux membres du bureau de l’Assemblée provinciale brillent par “l’incompétence”. Ensuite, il accuse le Président “d’opacité dans la gestion de l’organe délibérant.”

D’après les pétitionnaires, le Speaker de l’organe délibérant du Tanganyika, Joseph Lulu Kitenge, prive à certains députés provinciaux de la parole pendant les séances plénières, pour des motifs inavoués, et il y a absence de la liberté d’expression.

Il est reproché également au Président de l’Assemblée provinciale notamment:

  • La reconduction du budget de l’Assemblée Provinciale de l’exercice 2020 à 2021 sans l’aval de l’Assemblée Plénière, et ce, en violation de l’alinéa 18 de l’Article 34 du règlement intérieur;
  • L’autorisation de la création d’un service public dénommé Agence provinciale d’investissement, de développement et de promotion de la province du Tanganyika “APIDPT” par le Gouvernement provincial en date du 18 Février 2021 sans l’aval de l’Assemblée plénière en violation des articles 35 et 36 de la loi N°08/012 portant Principes Fondamentaux sur la libre administration des Provinces;
  • Le blocage des certaines initiatives parlementaires notamment la question orale avec débat adressée à Monsieur le Gouverneur de Province par les députés Provinciaux en date du 15 Novembre 2020.

Au Vice-président, les signataires de la pétition attribuent l’incompétence notoire dans l’exercice de ses fonctions.

“Pour toutes ces raisons et tous les motifs sus-évoqués, nous demandons à la plénière souveraine de prendre acte de cette pétition et de permettre ainsi à notre démocratie consacrée dans la Constitution et le règlement d’ordre intérieur de poursuivre son chemin”, peut-on lire dans la pétition.

Adrien AMBANENGO (@ambadrien)

- Publicité -

EN CONTINU