PUBLICITÉ

RDC: plus de 1000 écoles non conventionnées désactivées de la liste de paie des enseignants

Le ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), par son secrétariat général, a procédé à la désactivation des écoles fonctionnant avec des faux arrêtés, de leur personnel, des agents avec des données d’identification irrégulières ainsi que des doublons.

Dans une note adressée le 26 mars aux Gouverneurs de provinces, N°MINEPST/SG/DBM/P.KAB/80/0554/2021, exploité par POLITICO.CD, le Secrétaire Général au ministère de l’EPST, Mangobe Bomungo Jean-Marie, sur demande du Premier-ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba, et sur recommandations formulées par l’Inspection Générale des Finances (IGF) à l’issue de sa mission effectuée au ministère de l’EPST, au Service de contrôle, d’encadrement et de paie des enseignants (SECOPE), a procédé à la désactivation des écoles fictives, des enseignants sans numéros et agents sans identifications.

En outre, le secrétariat au ministère de l’EPST informe que les écoles non conventionnées fonctionnant avec des faux arrêtés ainsi que leur personnel seront désactivées du fichier de paie des enseignants.

Au total, c’est plus de 1000 écoles non conventionnées, reprises en annexe de la liste envoyée aux Gouverneurs des provinces, qui bénéficient de la paie des enseignants sans avoir une localisation fixe, qui ont été désactivées de la liste du SECOPE.

Adrien AMBANENGO

- Publicité -

EN CONTINU