PUBLICITÉ

RDC/Ass Nat: « Si un groupe perd la moitié de ses membres, il cesse d’être un groupe parlementaire et tout le monde devient non-inscrits »(Léon Mubikayi)

L’avènement de l’Union Sacrée de la Nation lancée en novembre dernier par le Président Félix Tshisekedi a créé un effet de Tsunami qui a emporté substantiellement l’ancien ordre politique en établissant un autre. Après éviction du bureau Mabunda et la traversée des transfuges du FCC, une reconfiguration s’impose au niveau des instances consultatives à l’Assemblée nationale.

Au niveau des groupes parlementaires, il se pose la question du groupe PPRD qui a vu plusieurs dizaines de ses députés adhérer à l’Union sacrée. Le député Léon Mubikayi revient sur ce qu’a été le débat autour du sujet à la dernière conférence des Présidents des groupes parlementaires.
« Si un groupe perd la moitié de ses membres, il cesse d’être un groupe parlementaire et tout le monde devient non-inscrits. Avec la révolution parlementaire que nous avons menée, il a été remarqué que 13 des 16 groupes parlementaires avaient adhéré à l’Union sacrée, et 3 sont restés avec le FCC. Mais dans nos discussions à la conférence des présidents, nos collègues du FCC estiment qu’ils devaient avoir cinq groupes parlementaires et non trois », a-t-il déclaré dans une interview accordée à un média local ce lundi 29 mars 2021.

De ce fait, lors de ladite conférence des présidents de groupes parlementaires, une commission a été instituée pour étudier et statuer sur la question de ces deux autres groupes revendiqués par le FCC.

BMB

- Publicité -

EN CONTINU