PUBLICITÉ

Lualaba: Le Président de l’Assemblée Provinciale met en garde les auteurs de la désinformation

Après trois mois des vacances parlementaires, les députés provinciaux du Lualaba ont renoué ce mardi 30 mars 2021 avec le chemin de l’organe délibérant. La séance plénière d’ouverture de la session ordinaire de mars a été présidée par Louis Kamwenyi Thumbu Matahila, Président du bureau.

Dans son allocution de circonstance, le Président de l’Assemblée Provinciale du Lualaba a abordé plusieurs questions. Il a notamment appelé les membres du gouvernement à soutenir le Vice-Gouverneur et Gouverneur ad-interim, et ce, jusqu’au jour du retour du Gouverneur Richard Muyej qui est encore aux soins à l’étranger.

Face aux tensions politiques susceptibles dans la province du Lualaba, Louis Kamwenyi a formulé une mise en garde sévère.

« Je ne saurai terminer mon propos sans m’adresser à tous ceux qui font des discussions sur les réseaux sociaux. Je leur demande solennellement, au nom de la représentation provinciale, d’éviter de publier ou de relayer des fausses informations », a-t-il lancé.

« Aujourd’hui, il existe un flot de calomnies, accusations et ripostes. (…) la polémique règne partout en maître. Les images s’éloignent de la réalité, dont la virulence frappe et invite à l’étonnement », a ajouté le Speaker de l’Assemblée Provinciale du Lualaba.

« L’heure n’est plus à la désinformation ni à l’intoxication, encore moins à l’incivisme. Soyons tous disciplinés et responsables face à ces phénomènes. Le Lualaba semble se perdre. Pourquoi tout cela? » s’est-il interrogé. Il répond ensuite : « à mon humble avis, c’est à cause de l’intolérance. Je dis non, et non. »

À la jeunesse singulièrement, Louis Kamwenyi a exhorté qu’elle « ne doit pas croire renverser les valeurs en tentant de nous considérer nous parents, comme leurs enfants à manipuler ». Puis, il lance une invitation: « J’invite les jeunes à prendre obligatoirement leurs responsabilités devant l’histoire, la Nation et Dieu.

Dans la mise en garde, Louis Kamwenyi a déclaré: « Si de telles manigances se poursuivent, sachez que l’État est là, pour agir avec tout le pouvoir. Dans ce cas là, le sauve-qui-peut sera au rendez-vous. »

« À bon entendeur, salut », a-t-il prévenu, avant de déclarer ouverte la session de mars à l’Assemblée Provinciale du Lualaba ».

Junior Ngandu

- Publicité -

EN CONTINU