PUBLICITÉ

Kinshasa: Greenpeace Afrique soutient l’interdiction de Ngobila sur la vente d’eau en sachets

L’ONG Greenpeace Afrique a réagi ce mardi 30 mars, sur son site internet, à la suite des mesures prises par l’autorité urbaine contre la vente d’eau en sachets à Kinshasa. Elle salue l’adoption de ces mesures par le Gouverneur de province de Kinshasa, Gentiny Ngobila, afin d’appliquer l’interdiction du plastique à usage unique, du 21 janvier 2021.

Dans le communiqué sur le site internet de Greenpeace, Patient Muamba, militant de Greenpeace Afrique en RDC cité, soutient que les plastiques à usage unique tels que les sachets d’eau bouchent les canalisations et sont à la base des inondations à Kinshasa.

« Ces mesures sont à encourager car les plastiques à usage unique dont les sachets d’eau jonchent les rues de Kinshasa et bouchent les canalisations d’eau. Ainsi donc, nous assistons à des inondations dans toute la ville, parfois avec des morts d’hommes, le délabrement de la chaussée conduisant à la destruction de l’esthétique même de la ville », a-t-il soutenu.

Toutefois, ce militant de Greenpeace appelle le Gouverneur Ngobila à veiller à ce que l’application de la loi cible les grands producteurs et importateurs plutôt que les vendeurs de rue qui cherchent à survivre.

« Les producteurs et importateurs des emballages plastiques doivent être tenus responsables de l’insalubrité avec du plastique à Kinshasa et le Gouverneur Gentiny Ngobila doit veiller à ce que l’application de la loi cible les grands producteurs et importateurs plutôt que les vendeurs de rue qui cherchent à survivre », a-t-il défendu.

Aussi, l’ONG Greenpeace Afrique demande au Gouvernement national d’appliquer ces restrictions concernant les emballages plastiques sur toute l’étendue du pays et de s’assurer qu’elles sont respectées.

Le Gouverneur de la ville de Kinshasa, M. Gentiny Ngobila, a annoncé vendredi dernier des nouvelles mesures visant à poursuivre en justice toute vente d’eau en sachets plastiques à usage unique dans la capitale.

Lors de sa visite vendredi dernier aux victimes des inondations des dernières pluies diluviennes dans la commune de Lemba, Gentiny Ngobila avait annoncé que tout vendeur ou producteur de l’eau en sachet sur toute l’étendue de la capitale sera arrêté et transféré directement au Parquet.

« Je dis ceci : la semaine qui commence, tout celui qui sait qu’il vend de l’eau en sachet doit arrêter. Nous l’arrêterons et l’enverrons directement au Parquet. Tout celui qui produit l’eau en sachet et la donne aux gens pour aller vendre, qu’il sache qu’on descendra chez lui, dans son usine ou sa société pour l’arrêter et le conduire directement au Parquet. Moi-même je suivrai le dossier jusqu’à ce qu’ils se retrouvent à Makala. Ils iront en prison », a-t-il déclaré d’un ton ferme.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU