PUBLICITÉ

RDC: La désignation des animateurs de la CENI avant l’examen de la loi électorale est une « entorse” (Juvénal Munubo)

La désignation des animateurs de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), avant tout examen de la loi électorale et la loi organique, constitue une “entorse”, estime le député national Juvénal Munubo. Il croit qu’agir de la sorte, peut enliser le processus.

Dans un entretien accordé à Politico.cd ce dimanche 28 mars, l’élu de Walikale et membre de G13, pense que, “la désignation des animateurs de la CENI avant le début de toute réflexion sur le contenu même de la réforme, la discussion sur la loi électorale et la loi organique, constituerait en réalité une entorse”, explique-t-il.

- Publicité-

Bien qu’aucun calendrier de la session mars n’est encore adopté à l’assemblée nationale, le député Juvénal Munubo croit qu’il est plus qu’important de trouver le temps necessaire d’examiner les lois sur les réformes électorales, en priorité.

“Nous nous réjouissons comme G13 que notre proposition de loi déposée à l’Assemblée Nationale figure dans la session du mois de mars. Dès ce lundi, il est prévu une séance plénière au cours de laquelle nous allons voir comment adopter les points à l’ordre du jour », a-t-il indiqué.

Cependant, Juvénal Munubo iinsiste qu’il faut agir vite. “Nous pensons qu’on ne va pas s’attarder sur la désignation des personnes, plutôt que de mettre le curseur sur la préparation des lois en rapport avec les réformes électorales”, a-t-il dit.

Le député national Juvénal Munubo precise que la révision de la loi électorale et sa loi organique, renferme des points importants  à revisiter. C’est ainsi qu’il a évoqué la question du seuil de représentativité qui a fait que beaucoup des candidats valables n’ont pas été élus à cause de cette question.

En plus d’appeler parlement a levé l’option sur le maintien ou pas e député du seuil, Juvénal Munubo a souligné que les élus se penchent “Le problème de premier-suppléant: des gens qui alignent soit leur fils-ainé, épouse, ou encore la question sur la corruption qui affecte souvent le processus électoral. »

En rapport avec la CENI, Juvenal Munubo croit qu’il est indispensable de se poser la question sur la fusion ou pas de deux organes: le directoire et l’assemblée plénière. « Car l’idée, c’est d’avoir une commission électorale indépendante et plus efficace que l’équipe sortante de Corneille Nangaa, en rapport avec la structuration de ses organes », a-t-il conclu.

Adrien AMBANENGO (@ambadrien)

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU