PUBLICITÉ

Affaire DG Cinquantenaire : « personne d’autre ne peut prétendre être déçue là où le docteur Huguette est amplement satisfaite (Georges Kapiamba)

L’affaire qui a opposé le Directeur Général (DG) de l’Hôpital du Cinquantenaire Hazeed Rahman Padiyath au Docteur Huguette Ngomb a connu son dénouement il y a quelques jours. Les deux parties ont conclu un arrangement à l’amiable.

Maître Georges Kapiamba de l’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ) s’est réjoui de l’issue de ce dossier. Pour cet activiste en matière de lutte contre les violences faites aux femmes, la recherche de la justice consiste fondamentalement en trois choses : obtenir l’interpellation et/ou la détention du présumé auteur des faits, son audition et/ou jugement (afin que la vérité soit connue) et enfin la réparation des préjudices moraux et matériels subis par la victime.

Dans le cas sous examen, selon Georges Kapiamba, le Docteur Huguette Ngomb a obtenu ces trois résultats et donc, a eu effectivement accès à la justice. « Personne d’autre ne peut prétendre être déçue là où le Docteur Huguette Ngomb a été amplement satisfaite », a martelé Georges Kapiamba ce 29 mars.

Ce juriste félicite le Docteur Huguette Ngomb et le collectif de ses avocats pour avoir abattu un travail appréciable qui a permis de démystifier ensemble avec la justice le DG Rahman que tout le monde craignait jusqu’il y a peu.

Enfin, Maître Georges Kapiamba exhorte les victimes des cas similaire à se servir de la jurisprudence créée par le Docteur Huguette Ngomb pour obtenir réparation. L’ACAJ se dit disposée à les y accompagner.

Le Docteur Huguette Ngomb a récemment porté plainte contre le DG Rahman pour violences et maltraitance à son endroit. Le DG Rahman avait alors été arrêté et transféré à la prison centrale de Makala. Contre toute attente, le personnel médical de l’Hôpital du Cinquantenaire avait ensuite apporté son soutien au DG Rahman, estimant que le Docteur Huguette Ngomb était coupable de faute professionnelle. Enfin, les deux parties ont trouvé un arrangement à l’amiable.

JM Mawete

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. Cette dame a choisi de médiatiser sa question,dans la visée, que justice ,soit rendue . Une justice humaine,dont c’était l’occasion,de la rendre au nom ,de ses concitoyens, face à la colonisation masquée, et économique des expatriés pakistano-indiens.
    Ce monsieur Kapiamba se limitant à ses connaissances livresques ,veut comme les autres juristes à l’air du temps,encore une fois ,jouer le savant . Pout le commun des congolais, c’était l’occasion,de restaurer notre prestige national,fouleé à terre ,par ces nouveaux-maitres .
    Les Kapiamba ..etc.
    .devraient en de telles occasions,se tenir éloignés.

Comments are closed.

EN CONTINU