PUBLICITÉ

Kisangani: les « Mongo » pleurent Henri-Thomas Lokondo

Le feu Député national Henri-Thomas Lokondo enterré mercredi 24 mars 2021 à Mbandaka, Chef-lieu de la province de l’Equateur, continue d’encaisser les derniers hommages venant des officiels congolais, sa famille, ses collègues et proches. Les plus récents sont ceux de la mutuelle Losanganya, réunissant les ressortissants Mongo vivant dans la province de Tshopo.

Pour pleurer le leur, une messe d’action de grâce a été dite vendredi 26 mars 2021 à la cathédrale Notre-Dame du Saint-Rosaire en hommage à cette icône politique congolaise. En présence du Conseiller juridique du Gouverneur de la province de Tshopo et de plusieurs autres officiels administratifs, les Anamongo, en général, ont déclaré avoir enregistré une grande perte.

« Cette perte doit être une occasion de resserrer les liens de fraternité au sein de cette grande communauté qui compose les 30% de la population congolaise », a souligné Jean-Claude Lofango, Conseiller du Gouverneur Walle Lufungula.

Il s’en est suivi une série des témoignages poignants. Tous ont reconnu le mérite et la grandeur politique de Henri-Thomas Lokondo. Pour mêler l’utile à l’agréable selon les us et coutumes liés à la grande famille Anamongo, une cérémonie coutumière a été organisée dans la commune Makiso. Le feu Henri-Thomas Lokondo a été au cœur de ces rites.

L’occasion, affirme le magazine Dépêches de la province de Tshopo, était indiquée pour les descendants Anamongo d’honorer les Lokele et les Topoke en payant une facture coutumière. Les chansons de l’artiste Mabele Elisi, vantant la culture Mongo, ont agrémenté l’événement.

Serge SINDANI

- Publicité -

EN CONTINU