PUBLICITÉ

La RDC adhère officiellement au Mécanisme Africain d’Évaluation par les Pairs

Le Président de la République, Félix Tshisekedi a pris part ce jeudi 25 mars par visioconférence, au 30e Forum des Chefs d’État et de Gouvernement des pays membres du Mécanisme Africain d’Évaluation par les Pairs (MAEP).

Dans sa prise de parole, le Chef de l’État Félix Tshisekedi, a scellé l’adhésion officielle de la RDC au MAEP, en qualité de 41ème membre. Il a de fait souligné, l’importance de la promotion de la bonne gouvernance et du renforcement de l’État de droit en vue du développement de l’Afrique.

Cette adhésion officielle fait suite à l’audience que le Chef de l’État avait accordée le 16 mars dernier à Eddy Maloka, Directeur Général de cette structure de l’Union Africaine. La MAEP permet aux pays africains de s’évaluer et de se conseiller mutuellement en matière de bonne gouvernance.

Pour la petite histoire, le Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP) a été créé en 2003 par le Comité des chefs d’État et de gouvernement (HSGIC) chargé de la mise en œuvre du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), comme un instrument d’autoévaluation volontaire de la performance des États membres en matière de gouvernance.

Le MAEP est un accord volontaire conclu entre les États africains pour évaluer et réviser systématiquement la gouvernance au niveau des Chefs d’État, afin de promouvoir la stabilité politique, l’intégration économique accélérée au niveau sous-régional et continental, la croissance économique et le développement durable. En adhérant au MAEP, les États membres conviennent d’évaluer indépendamment la conformité à leurs engagements africains et internationaux en matière de gouvernance.

La performance et les progrès sont mesurés dans quatre domaines thématiques dont:

  • La démocratie et la gouvernance politique;
  • La gouvernance et la gestion économiques;
  • La gouvernance d’entreprise et le développement socio-économique.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU