PUBLICITÉ

RDC/Fin du moratoire d’exportation des concentrés de cuivre sulfure : Willy Kitobo convoque un atelier

Le Ministre national des Mines, Willy Kitobo Samsoni, a annoncé ce mercredi 24 mars 2021 dans un communiqué, la tenue prochaine à Lubumbashi des échanges relatifs à l’expiration du moratoire sur l’exportation des concentrés de cuivre sulfure.

« Ce moratoire prenant fin le 12 Avril 2021, je convoque un atelier à Lubumbashi les 29 et 30 mars 2021, pour discuter sur les difficultés de transformer localement les concentrés de cuivre sulfure produits aux Haut-Katanga et Lualaba, et échanger sur l’évolution en termes d’efforts entrepris par toutes les parties prenantes afin de dégager une solution idéale pour l’économie nationale dont le soubassement principal repose sur le secteur minier. Il va de soi qu’il fait soutenir toutes les initiatives locales déjà réalisées », note le communiqué.

Le professeur Willy Kitobo a également indiqué que lors de cet atelier, ils mettront à profit un temps précieux de débat sur la question qui divise avec les communautés locales, les organisations de la société civile et les partenaires techniques et financiers et ce, autour de l’élaboration d’un cahier de charges et de la disposition de la Loi minière sur le paiement de la quotité de 0,3% du chiffre d’affaires annuel affecté au développement communautaire.

« Je vous invite à y prendre part activement pour trouver une solution consensuelle à la question de moratoire sur l’exportation des concentrés et les engagements des entreprises minières vis-à-vis des communautés locales pour l’intérêt commun (RDC et opérateurs miniers) », conclut le Ministre Kitobo Samsoni.

C’est le 12 octobre 2020 que le ministre national des Mines, Willy Kitobo Samsoni, avait signé une lettre adressée à tous les opérateurs miniers dont références CAB.MIN/MINES/01/01208/2020, à travers laquelle il avait accordé un moratoire de 6 mois, à ces derniers, à l’issue des analyses, considérations et recommandations faites lors d’une réunion tenue le 22 août 2020 à Kinshasa, à laquelle toutes les parties prenantes avaient pris part, en rapport avec les exportations des concentrés de cuivre sulfure.

Hervé Pedro

- Publicité -

EN CONTINU