PUBLICITÉ

Fuite de Numbi : Katende et Tshiombela pour l’interpellation des services de sécurité

Deux défenseurs des droits de l’homme ont délié leurs langues en ce qui concerne la fuite du Général John Numbi. Il s’agit de Maître Jean-Claude Katende de l »ASADHO et de Jonas Tshiombela de la NSCC.

Pour JC Katende, si John Numbi a quitté le pays, ce qu’il a bénéficié de la complicité de la Direction Générale des Migrations (DGM), de l’Agence Nationale des Renseignements (ANR) et d’autres services de l’État.  » Si on veut changer ce pays, il faut que les complices soient aussi identifiés et arrêtés », a-t-il martelé tout en s’interrogeant sur la raison même de l’existence de tous ces services, si ce n’est pour rançonner les congolais.

Il y a quelques jours déjà, le même Katende avait appelé le Gouvernement à rechercher John Numbi et à mettre la main sur lui, pour que celui-ci réponde devant la justice des faits liés à l’assassinat de Floribert Chebeya et de son Chauffeur Fidèle Bazana.

Jonas Tshiombela de la Nouvelle Société Civile du Congo (NSCC) a abondé dans le même sens. Ce dernier appelle les Députés et Sénateurs à interpeller les responsables des services de sécurité, tout en insistant sur le fait que John Numbi doit être extradé.

Un autre activiste, Georges Kapiamba de l’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ) avait appelé le Gouvernement à s’empresser pour ramener le fugitif au pays.

Aux dernières nouvelles, le Général John Numbi se trouve actuellement au Zimbabwe où il a trouvé refuge depuis deux semaines.

Le chargé de sécurité de cet officier supérieur, Lunda Wa Ngoie, a été arrêté à Lubumbashi. Des organisations des droits de l’homme ont dénoncé la torture subie par Lunda Wa Ngoie.

Le Vice-Premier ministre a.i de la Justice rassure: « le Gouvernement travaille pour l’extradition de John Numbi. Seulement, il n’est pas officiellement informé de sa présence au Zimbabwe et n’a pas encore pris contact avec le gouvernement Zimbabwéen ». Mais, le mécanisme de vérification est déjà enclenché, a précisé le numéro un de la Justice congolaise.

Le Général en cavale est dans le collimateur de la Justice, en ce qui concerne son implication dans l’assassinat de l’activiste des droits humains Floribert Chebeya et de son Chauffeur Fidèle Bazana. Les dernières révélations de RFI ont été accablantes à ce sujet.

Fuite de Numbi : Katende et Tshiombela pour l’interpellation des services de sécurité

Deux défenseurs des droits de l’homme ont délié leurs langues en ce qui concerne la fuite du Général John Numbi. Il s’agit de Maître Jean-Claude Katende de l »ASADHO et de Jonas Tshiombela de la NSCC.

Pour JC Katende, si John Numbi a quitté le pays, ce qu’il a bénéficié de la complicité de la Direction Générale des Migrations (DGM), de l’Agence Nationale des Renseignements (ANR) et d’autres services de l’État.  » Si on veut changer ce pays, il faut que les complices soient aussi identifiés et arrêtés », a-t-il martelé tout en s’interrogeant sur la raison même de l’existence de tous ces services, si ce n’est pour rançonner les congolais.

Il y a quelques jours déjà, le même Katende avait appelé le Gouvernement à rechercher John Numbi et à mettre la main sur lui, pour que celui-ci réponde devant la justice des faits liés à l’assassinat de Floribert Chebeya et de son Chauffeur Fidèle Bazana.

Jonas Tshiombela de la Nouvelle Société Civile du Congo (NSCC) a abondé dans le même sens. Ce dernier appelle les Députés et Sénateurs à interpeller les responsables des services de sécurité, tout en insistant sur le fait que John Numbi doit être extradé.

Un autre activiste, Georges Kapiamba de l’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ) avait appelé le Gouvernement à s’empresser pour ramener le fugitif au pays.

Aux dernières nouvelles, le Général John Numbi se trouve actuellement au Zimbabwe où il a trouvé refuge depuis deux semaines.

Le chargé de sécurité de cet officier supérieur, Lunda Wa Ngoie, a été arrêté à Lubumbashi. Des organisations des droits de l’homme ont dénoncé la torture subie par Lunda Wa Ngoie.

Le Vice-Premier ministre a.i de la Justice rassure: « le Gouvernement travaille pour l’extradition de John Numbi. Seulement, il n’est pas officiellement informé de sa présence au Zimbabwe et n’a pas encore pris contact avec le gouvernement Zimbabwéen ». Mais, le mécanisme de vérification est déjà enclenché, a précisé le numéro un de la Justice congolaise.

Le Général en cavale est dans le collimateur de la Justice, en ce qui concerne son implication dans l’assassinat de l’activiste des droits humains Floribert Chebeya et de son Chauffeur Fidèle Bazana. Les dernières révélations de RFI ont été accablantes à ce sujet.

JM Mawete

- Publicité -

EN CONTINU