PUBLICITÉ

3 « biélorusses » arrêtés « après avoir rencontré Joseph Kabila » à Lubumbashi

C’est une affaire assez étonnante en République démocratique du Congo. Dans un communiqué publié le 22 mars, la société Belarus AF TRADE dit s’inquiéter de la disparition des 3 de ses membres. Selon ce communiqué, ces derniers étaient sur le point de remonter dans leur jet privé lorsqu’ils ont été arrêtés par la « sûreté congolaise » à l’aéroport de Lubumbashi, dans le sud-est de République démocratique du Congo. « Nous sommes extrêmement préoccupés par le bien-être d’Alexandre Zingman, de Oleg Vodchits et de Paolo Persico, qui ont été détenus de force ce 18 mars à Lubumbashi”, indique le communiqué consulté par POLITICO.CD.

Malgré les nombreuses tentatives de la famille, d’AF TRADE ainsi que des consulats américains et zimbabwéens se renseignant sur leur bien-être, il n’y a eu aucun signe de vie depuis plus de trois ans. Aucun mandat d’arrêt ou justification de leur arrestation n’a été fourni non plus”, ajoute-t-il

- Publicité-

Compte tenu de l’instabilité et de l’insécurité dans le pays (l’ambassadeur d’Italie To do the RDC Luca Attanasio, a été tué fin février après que sa voiture ait été attaquée alors qu’il voyageait dans un convoi des Nations Unies dans l’est du pays), nous exhortons la communauté internationale à exiger la libération immédiate de ces trois businessman« , conclu-t-il

Mystère et intrigue internationale

Alexandre Zingman est un homme d’affaires ayant des liens forts avec le président biélorusse Alexandre Lukachenko, renseigne de son côté un média sud-africain. Il a été arrêté, le 18 mars, par les services de sûreté à l’Aéroport de Lubumbashi, après avoir rencontré l’ancien président Joseph Kabila, indique Dailymaverick.co.za

Zingman, 54 ans, est par ailleurs le consul honoraire de Biélorussie au Zimbabwe, et prétendu trafiquant d’armes ayant des liens étroits avec l’homme fort biélorusse Alexandre Lukachenko. « Très proche du président Biélorusse, Zingman travaille en Afrique depuis quinze ans comme homme d’affaires et entretient des contacts de haut niveau avec des dirigeants politiques d’au moins 15 pays africains« , renseigne le média sud-africain.

Selon ce média sud-africain, une source proche de l’administration du président Félix Tshisekedi a confirmé l’arrestation de Alexandre Zingman à Lubumbashi. Il a dit qu’après avoir rencontré Kabila, Zingman a été arrêté puis transporté à Kinshasa, où il a été interrogé par le service de sûreté sur ses affaires en RDC. La source a déclaré, “qu’il ne pouvait pas expliquer ce qu’il faisait en RDC”.

La source congolaise a dit à Dailymaverick que, les gouvernements des Émirats arabes unis et du Zimbabwe ont tous deux fait pression pour la libération d’Alexandre Zingman. Cependant, les responsables congolais ont affirmé, qu’ils “le tenaient pour le moment”. « La source a déclaré qu’il n’y avait aucune preuve que Kabila rencontré ou a accepté de conclure des contrats d’armes », ajoute le média sud-africain.

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

1 COMMENTAIRE

  1. Comme ce citoyen biélorusse est connu pour traffic d’armes en Afrique. Donc il est venu voir son client Kabila pour des deals dans ce sens et rien d’autre !

Comments are closed.

spot_img

EN CONTINU