l'info en continu

Tanganyika: À la porte de sortie, Zoé Kabila mobilise la population pour son maintien

- Publicité-

Les jours de Zoé Kabila à la tête du Gouvernorat de la province du Tanganyika sont comptés. Faute de son appartenance à l’Union Sacrée de la Nation, comme d’aucuns le disent, toutes les stratégies sont désormais concoctées pour le défenestrer.

Le dernier épisode qui aura resserré l’étau autour de Zoé Kabila, c’est la déclaration d’appartenance à la nouvelle majorité, faite par des députés provinciaux du Tanganyika, qui ont adhéré à l’Union Sacrée de la Nation. L’avenir de Zoé Kabila à la tête de la province ne tient plus que sur un fil.

- Publicité-

Pour se maintenir, le jeune frère à l’ancien Président Joseph Kabila ne dort pas sur ses lauriers. Conscient de n’avoir plus la majorité parlementaire acquise à sa cause, Zoé Kabila a les yeux désormais rivés sur la population du Tanganyika.

En claire, si le Gouverneur du Tanganyika ne peut plus se rassurer du soutien des députés provinciaux, désormais c’est vers la population qu’il se tourne, faisant reposer son destin sur celle-ci. De Kalemie à Moba, en passant par Manono, des voix s’élèvent pour protester contre toute initiative visant la déchéance de Zoé Kabila.

Le dernier cas en date, c’est la marche de soutien à ce Gouverneur, organisée à Moba, ce mercredi 17 mars 2021.

Du côté des personnalités politiques, la Sénatrice Francine Muyumba estime que « s’attaquer au Gouverneur Zoé Kabila, c’est freiner le développement du Tanganyika. » Par ailleurs, elle a invité la population à résister contre les imposteurs qui veulent faire reculer la province.

Entretemps, des informations parvenues à Politico.cd confirment la thèse d’une motion de censure en gestation contre le frère à Joseph Kabila. Présenté comme un bâtisseur, Zoé Kabila serait sujet de règlement des comptes, commentent certains soutiens à l’actuel Gouverneur du Tanganyika.

Junior Ngandu (@ngandujng)

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU