lundi, mars 8, 2021
DRC
26,627
Personnes infectées
Updated on 8 March 2021 à 19:26 19 h 26 min
DRC
3,483
Personnes en soins
Updated on 8 March 2021 à 19:26 19 h 26 min
DRC
22,432
Personnes guéries
Updated on 8 March 2021 à 19:26 19 h 26 min
DRC
712
Personnes mortes
Updated on 8 March 2021 à 19:26 19 h 26 min

l'info en continu

Des recommandations d’Adolphe Muzito pour éviter un glissement en 2023

- Publicité-

Dans la 27ème tribune dénommée ” Élections 2023: Tshisekedi prépare un glissement “, l’ancien Premier Ministre Adolphe Muzito a formulé plusieurs recommandations en vue d’éviter un glissement en 2023, année électorale. Il évoque tour à tour les contraintes financières, sécuritaires, sanitaires, celles liées à l’organisme de gestion électorale, à la logistique aussi et il parle du calendrier pour finir.

Aux hommes du pouvoir, Adolphe Muzito recommande d’engager toutes les ressources financières et logistiques nécessaires pour que les élections se déroulent non seulement dans les délais constitutionnes mais aussi conformément aux dispositions légales. En outre, estimant que le Gouvernement congolais ne saura pas financer seul le processus électoral de 2023, il s’avère indispensable, selon l’opposant radical, de recourir à l’appui financier et technique des partenaires traditionnels extérieurs.

- Publicité-

Sur le plan sécuritaire, les autorités à tous les niveaux devraient s’engager à assurer la sécurité de tous les citoyens. Cela suppose le renforcement de la présence et la capacité des agents de sécurité aussi bien militaires que civils, suggère l’ancien allié de Tshisekedi à Genève. Cette politique de sécurisation devra être accompagnée, selon lui, des efforts pour la mise en place rapide des mécanismes de lutte contre l’impunité, surtout dans le contexte des violences liées aux élections.

Sur le plan sanitaire, le Président National du parti politique Nouvel Élan propose de veiller à prendre toutes les dispositions à temps pour éviter l’impact négatif de la pandémie du coronavirus sur le processus électoral.

Le proche de Martin Fayulu recommande de lancer dans le meilleur délai et d’impulser les réformes électorales notamment de la CENI, de la loi électorale et de la loi sur les partis politiques pour mettre fin à ce qu’il qualifie d’illégitimité.

Pour cet ancien Ministre du budget, il faudra en outre engager des réformes institutionnelles pour faciliter la mobilisation des ressources extérieures en vue de combler le déficit financier à l’organisation des élections.

Enfin, à la population et à la société civile, il recommande de surveiller le respect du calendrier électoral et le processus lui-même ainsi que le chronogramme des activités y afférentes et d’empêcher tout glissement.

À travers ses différentes tribunes, l’opposant Adolphe Muzito espère apporter sa contribution pour la résolution des problèmes qui se posent en RDC.

JM Mawete

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU

RDC: “La population elle-même se prendra en charge, si les élections ne se tiennent pas” (Ferdinand Kambere)

Après la polémique lancée avec la dernière sortie médiatique de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO), sur la tenue des élections générales de...

RDC: Le président Félix Tshisekedi inaugure une mutuelle à Kinshasa pour l’autonomisation de la femme

Le Président de la République Démocratique du Congo et Président en exercice de l‘Union Africaine a, ce lundi 08 mars, inauguré les activités de...

RDC/CPI: Le Fonds au profit des victimes de l’affaire Ntanganda salue le début de la phase de mise en œuvre des réparations

Le Fonds au profit des victimes de la Cour Penale Internationale (CPI), se félicite vivement de la délivrance de l'ordonnance des réparations pour les...

Le MLC pour une égalité 50-50 de représentativité homme- femme

En marge de la célébration de la journée Internationale de la femme, le Mouvement pour la Libération du Congo ( MLC) de Jean-Pierre Bemba,...

8 mars : Milly Mumba plaide pour une parité hommes-femmes dans le prochain Gouvernement

En cette journée où l'humanité célèbre la femme, Milly Mumba Odia, Conseillère de Moïse Katumbi en charge des affaires culturelles, plaide pour l'égalité numérique...