PUBLICITÉ

RDC : Le FPI disposé à soutenir le PM pour une économie émergente à l’horizon 2030

Le Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI) a, à son tour, félicité Sama Lukonde pour sa nomination au poste du premier ministre de la RDC.

À travers un communiqué parvenu à politico.cd, le Conseil d’Administration, la Direction Générale et le Personnel du FPI ont présenté au nouveau chef du gouvernement Sama Lukonde, leurs félicitations ainsi que leurs vœux ardents de réussite dans la réalisation de sa mission.

- Publicité-

Profitant de l’occasion, le Fonds de Promotion de l’Industrie a martelé dans son communiqué, son attachement dans sa vision qui voudrait accompagner le gouvernement pour faire de l’économie Congolaise une économie émergente à l’horizon 2030 fondée sur un tissu industriel diversifié, intégré et compétitif, tourné vers la satisfaction des besoins intérieurs et exterieurs et s’appuyant sur le développement harmonieux des chaines des valeurs dans tous les 145 territoires de la RDC.

Par ailleurs, le Conseil d’Administration, la Direction Generale et le personnel du Fonds de Promotion de l’Industrie ont rassuré au premier Sama Lukonde de leur ferme détermination d’apporter leur contribution à la reconstruction du Pays notamment dans la création d’emplois et à la mise en œuvre de la politique du gouvernement, plus particulièrement dans le développement de l’entreprenariat féminin et l’accompagnement des Jeunes.

Il sied de rappeler que, le chef de l’État, Félix Tshisekedi a jeté son dévolu sur Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge comme premier ministre de l’Union sacrée. Il succède à Sylvestre Ilunkamba déchu par l’Assemblée nationale.

Carmel NDEO

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU