l'info en continu

Muzito forme ses généraux

- Publicité-

Sous la houlette d’Adolphe Muzito, initiateur du parti de l’opposition Nouvel Élan, les cadres récemment nommés au sein de cette formation politique étaient conviés samedi 6 février 2021 à un séminaire de mise à niveau politique et idéologique.

Pour ce deuxième jour de séminaire, il était question de procéder à l’évaluation économique du pays. À ce sujet, le Premier ministre honoraire Adolphe Muzito et tous son panel d’experts, composé entre autres du Vice-président du Nouvel Élan Kasongo Numbi et du Secrétaire général du même parti Blanchard Mongomba, se sont évertués à démontrer que le Président de la République Félix Tshisekedi ne parviendra pas à atteindre le bien-être économique et social des congolais. Ce panel qualifie les promesses de Tshisekedi de chapelet de bonnes intentions. Pour le Nouvel Élan, chaque année, il y a augmentation de la démographie : deux millions de jeunes entrent dans la vie active. Pourtant, ce parti politique note que la création des richesses et des emplois ne suivent pas.

- Publicité-

D’après Muzito, ancien Inspecteur des finances, la RDC est un pays « sous-pauvre » avec un revenu journalier de deux dollars américains par jour, par habitant. Pour réaliser le bien-être promis par le Président Félix Tshisekedi, il faut tripler voire quadrupler le budget. Adolphe Muzito se targue d’avoir réalisé cette prouesse à son époque. Nommé Premier ministre en 2008, le budget est passé d’environ 800 millions à 3 milliards de dollars américains. Et cela, malgré le cours du cuivre en baisse.

Quant à l’évaluation du budget de l’année passée, l’ancien ministre du Budget révèle que 70 pour cent de ce budget va à la paie des salaires des cadres et agents de l’État. Ce qui fait que l’État soit incapable de financer certaines de ses fonctions régaliennes, notamment la défense, la sécurité intérieure, l’administration, … À en croire Muzito, cette situation est due à la faiblesse dans la mobilisation des recettes et au manque des réformes dans l’administration fiscale. Et pourtant, le Président « Félix Tshisekedi et son Gouvernement se cachent derrière la Covid pour expliquer cette situation », a-t-il dénoncé.

Revenant sur la situation politique, Maître Blanchard Mongomba appelle à la résistance pacifique du peuple pour mettre fin à ce qu’il qualifie d’illégitimité et de la dictature qui, selon lui, s’installent.

Pour ce Secrétaire général du Nouvel Élan, il était important d’organiser ce séminaire pour imprégner la vision du parti aux nouveaux cadres. Le Nouvel Élan est défini par lui comme un parti social démocrate privilégiant tout d’abord l’économie.  » Comme le pénal tient le civil en état, l’économie tient la politique », a conclu Blanchard Mongomba, revêtant son costume de juriste.

JM Mawete

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU