PUBLICITÉ

ESU: « Seules les provinces non affectées […] peuvent organiser la session d’examen » (Thomas Luhaka)

La reprise des activités scolaires et académiques demeure toujours incertaine sur l’étendue de la République, au regard de la courbe évolutive des cas de Covid-19 de la deuxième vague. Cependant, Thomas Luhaka, ministre national en charge de l’enseignement supérieur et universitaire a informé, ce jeudi 21 décembre 2021, que seules les provinces non affectées par la Covid-19 ou n’ayant pas rapporté des cas dans les 14 derniers jours peuvent organiser la session d’examen.

Dans une note circulaire adressée aux chefs d’établissements de l’ESU, le gouvernement dit avoir pris des dispositions avec les activités au sein des établissements, sur instruction du Président de la République et du chef du gouvernement en consortium avec le comité multisectoriel de la riposte.

Thomas Luhaka, qui signe cette note, souligne que pour l’année académique 2019-2020, les universités doivent dorénavant reprendre des délibérations en attente et d’organiser des défenses de mémoires et des soutenances de thèses de doctorat. « Seules les provinces non affectées par la Covid-19 ou n’ayant pas rapporté des cas au cours de 14 derniers jours peuvent organiser la session d’examen. », insiste-t-il.

En outre, la reprise des activités, pour l’année académique 2020-2021, est uniquement recommandée dans « les établissements situés dans les provinces n’ayant pas rapporté de cas de covid-19 et pour celles n’en ayant pas rapporté au cours des 14 derniers jours ».

Le gouvernement congolais appelle à une stricte application des mesures préventives et des gestes barrières contre la Covid-19, dans l’exécution de présentes dispositions.

Dans un point de presse tenu mardi 19 Janvier à Kinshasa, le coordonnateur de la riposte le Docteur Muyembe Tamfum avait appelé au calme les étudiants qui avaient manifesté le ras-le-bol face aux mesures d’interdiction de fonctionnement des universités. Toutefois, il avait rassuré que les cours vont réprendre si le pays atteint le pic de la deuxième vague de la maladie.

« Nous attendions vraiment qu’il y ait le début d’une courbe descendante, on ne confirme pas encore mais nous avons l’impression que nous allons amorcer bientôt la pente de notre deuxième vague. En ce moment là, je pense qu’on va réouvrir les écoles […] les universités. Donc, c’est par prudence et par amour pour ces enfants, que le gouvernement a pris ces mesures. C’est temporaire et on va réouvrir les écoles », a renchéri le célèbre virologue congolais.

En RDC, 22 provinces ont déjà été affectées par la pandémie de Covid-19 dont le cumul tend vers la barre de 20 000 cas confirmés depuis le 10 mars 2020. Au moins 4 provinces dont la Mongala, Maindombe, Sankuru et Lomami n’ont jamais été touché.

13 sur le total de 22 provinces positives à ce virus ont enregistré des cas dans les 14 derniers jours, rapporte un document en annexe de la note circulaire du ministère de l’ESU. Les 9 autres provinces n’ayant pas rapportées des cas dans les 14 derniers jours dont Sud-Ubangi, Tshuapa, Maniema, Kwango, Kwilu, Kasaï, Kasaï Central, Tanganyika et Haut-Lomami vont alors reprendre les cours selon ces mêmes dispositions.

Serge SINDANI

- Publicité -

EN CONTINU