Pétition contre Ilunkamba : « le gouvernement finira par partir mais il faut le faire dans les normes » (Fidèle Likinda)

fidele-likinda-780x405

Les députés du Front Commun pour le Congo ont vu la Cour Constitutionnelle se prononçait en faveur de leur requête en rapport avec l’interprétation des matières dont le bureau d’âge de l’Assemblée nationale a compétence ou non.

Alors que l’existence d’une pétition contre ce même bureau d’âge fait encore polémique, la Cour constitutionnelle s’est prononcée le week-end dernier en précisant que le bureau d’âge a mission de fonctionner comme un bureau provisoire.

À l’annonce de cette nouvelle, Fidèle Likinda, député national FCC, n’a pas caché sa satisfaction face à la caducité de toute action de déchéance contre le premier ministre. « […] dans notre pétition contre le bureau d’âge, le grief lui reproché est d’insérer les matières qui ne relèvent pas des compétences du bureau provisoire. Dans l’arrêt rendu par les hauts magistrats, ils ont rappelé à Mboso la mission lui assignée », a-t-il déclaré ce lundi 18 janvier 2021 devant la presse.

Sur l’opportunité de poursuivre avec leur pétition maintenant que la Cour s’est prononcé, Fidèle Likinda estime que « si Mboso respecte les deux arrêts de la cour, notre pétition n’a plus sa raison d’être, on a élagué le contrôle parlementaire et le droit du bureau provisoire de légiférer. Un bureau provisoire ne peut pas démettre un gouvernement investi par un bureau définitif, le gouvernement Ilunkamba finira par partir, mais il faut le faire dans les normes ».

Dans sa conclusion, Fidèle Likinda a invité le bureau provisoire, en l’occurrence le Président Mboso, pour les 14 jours restants, à présenter le calendrier des élections.

Bivince Mpungu