mercredi, mars 3, 2021
DRC
26,050
Personnes infectées
Updated on 3 March 2021 à 16:15 16 h 15 min
DRC
4,873
Personnes en soins
Updated on 3 March 2021 à 16:15 16 h 15 min
DRC
20,466
Personnes guéries
Updated on 3 March 2021 à 16:15 16 h 15 min
DRC
711
Personnes mortes
Updated on 3 March 2021 à 16:15 16 h 15 min

l'info en continu

Des militaires rwandais en RDC : “Le silence du Gouvernement congolais inquiète” (Juvenal Munubo)

- Publicité-

Le rapport des experts des Nations-Unies du 23 décembre dernier signalant la présence des troupes rwandaises en RDC a attisé bien des réactions. Après le Gouvernement de Kigali qui a strictement nié ces affirmations, le Député national Juvenal Munobo, lui, s’inquiète au sujet du silence du Gouvernement congolais.

“La réaction à laquelle je m’attendais est plutôt celle du Gouvernement congolais parce que c’est lui qui a la charge d’assurer l’intégrité territoriale de notre pays. Alors, le silence du Gouvernement congolais inquiète depuis la publication du rapport (des experts des Nations-Unies) le 23 décembre 2020. Et, depuis le jour où j’ai déposé une question orale avec débat à l’Assemblée Nationale, on sent un silence côté Kinshasa et c’est ce qui inquiète”, confie-t-il à Politico.cd.

- Publicité-

Je crois qu’il y a lieu de rompre avec ce silence, insiste-t-il, et que le Gouvernement nous dise s’il admet, s’il accepte ou pas, s’il confirme ou pas, la présence des troupes rwandaises et burundaises ici.

“Au cas où il affirmait leur présence, qu’il nous dise dans quelle circonstance elles (troupes) sont arrivées et qu’est-ce qu’il envisage pour que ces troupes rentrent chez elles car l’intégrité du territoire congolais doit être impérativement sauvegardé”.

Quant à la réaction de Kigali au sujet du rapport des experts onusiens, Juvenal Munobo précise que ce n’est pas de la part du Rwanda qu’on peut s’attendre à un démenti. Car, “à maintes reprises, la présence des éléments rwandais a été signalée avec des preuves irréfutables et ce, grâce aux médias et aux organisations des droits de l’homme, et non grâce au Rwanda”, soutient-il.

Selon le rapport du Groupe d’experts des Nations Unies, des militaires de la FDR sont pourtant bel et bien présents en RDC. Cette présence, signalée “dans les territoires de Nyiragongo, de Rutshuru et de Masisi a été confirmée par des officiers de la défense et de la sécurité, des sources issues de la MONUSCO, des ex-combattants des FDLR, des membres de la société civile et des chercheurs”. C’est ce qu’on peut lire dans ce rapport.

Selon ce document, l’armée rwandaise a mené des opérations militaires dans le Nord Kivu entre fin 2019 et début octobre 2020. En date du 2 octobre 2020, 60 membres de la FDR portant 18 mitrailleuses PKM et 4 lance-roquettes ont été observés sur le mont Rugomba, dans le territoire de Rutshuru.

Ces experts soutiennent avoir examiné divers éléments de preuve dont des documents, des photographies des images aériennes et rapportent avoir réalisé plus d’une vingtaine d’entretiens avec diverses sources.

À lire ces experts, les autorités congolaises sont au courant de la présence des éléments rwandais en RDC. Ils rappellent que dans une lettre datée du 22 avril 2020, adressée au dirigeant du Mécanisme conjoint de vérification élargi de la Conférence internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL), le chef d’état-major des FARDC avait dénoncé cette présence rwandaise sur le sol congolais : “La lettre faisait référence à une violation de la frontière entre le Rwanda et la RDC par des membres de la FDR qui avaient installé un camp à Kabara, dans le territoire du Nyiragongo (province du Nord-Kivu) au début du mois », avancent-ils.

Le Gouvernement rwandais a, dans un document divulgué ce vendredi 8 janvier 2021, rejetté le rapport des experts des Nations-Unies du 23 décembre dernier au sujet de la présence des troupes rwandaises sur le territoire congolais. Il souligne par ailleurs qu’il n’y avait pas eu d’opérations conjointes récentes entre la Force de Défense Rwandaise (FDR) et les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC).

Hervé Pedro

- Publicité -

EN CONTINU

Bahati Lukwebo appelé à “corriger l’injustice” contre le PT de Steve Mbikayi

Le désormais président de la chambre haute du parlement congolais, Modeste Bahati Lukwebo, est appelé à "corriger l'injustice" dont fait l'objet le Parti Travailliste...

RDC: Félix Tshisekedi appelé à s’impliquer contre la gestion calamiteuse des biens de l’état

"Les biens de l'état soufrent du déficit de gestion orthodoxe", constate l'Association Éducative des Jeunes (A.E.J). A travers une déclaration faite depuis la ville...

RDC: “Il n’y a dans l’esprit du Chef de l’État aucune intention de franchir la limite des échéances constitutionnelles” (Porte-parole)

La dernière sortie médiatique de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO), a suscité une réaction de la direction de la communication de la...

Nord-Kivu: “Le meurtre de Luca Attanasio coûtera 2 ans au Parc des Virunga pour regagner la confiance des touristes” (Ephreme Balole)

Les activités touristiques dans le parc national des Virunga reprendront progressivement, à partir 1er avril prochain. Cependant, cette relance des activités s’annonce dans un...

Impayé pour la première fois depuis 15 ans, le SYNECAT Sud-Kivu donne un ultimatum de 72h au Gouvernement

Le comité provincial du Syndicat National des Ecoles Catholiques (SYNECAT) au Sud-Kivu vient de donner un ultimatum de 72 heures au Gouvernement congolais pour...