mercredi, avril 14, 2021
DRC
28,665
Personnes infectées
Updated on 14 April 2021 à 2:03 2 h 03 min
DRC
2,079
Personnes en soins
Updated on 14 April 2021 à 2:03 2 h 03 min
DRC
25,841
Personnes guéries
Updated on 14 April 2021 à 2:03 2 h 03 min
DRC
745
Personnes mortes
Updated on 14 April 2021 à 2:03 2 h 03 min

Conférence des Gouv’ : Les Gouverneurs sollicitent plus de protection contre les motions

- Publicité-

Les Gouverneurs demandent plus de protection contre les motions de défiance et de censure. Ils l’ont fait savoir à Félix Tshisekedi, Président de la République, à l’occasion de la 7ème conférence des gouverneurs qui s’est ouvert ce lundi au Palais de la nation.

C’est le Gouverneur de Kinshasa, Gentiny Ngobila, qui a pris la parole au nom de tous les 26 Gouverneurs de provinces, lors de cette conférence présidée par le Chef de l’Etat. Dans leurs suggestions, les Chefs des exécutifs provinciaux proposent clairement qu’aucun membre du gouvernement provincial ne soit visé par une motion de défiance avant dix-huit mois à partir de l’investiture.

« Compléter l’article 42 de la loi nº 08/012 du 31 juillet 2008 portant principes fondamentaux relatifs à la libre administration des provinces en y insérant un quatrième et dernier alinéa relatif au moratoire formulé en ces termes : il ne peut être présenté de motion de défiance contre un Membre du gouvernement provincial ou de censure contre le gouvernement provincial avant dix-huit mois depuis leur investiture », a suggéré dans son discours, Gentiny Ngobila Mbaka, président du collectif des Gouverneurs de provinces.

Dans son allocution ouvrant ces assises, Félix Tshisekedi a été franc envers les Gouverneurs des provinces réunis ce lundi 28 décembre au Palais de la Nation. Il menace de sanctionner tout Gouverneur qui osera saboter son Union sacrée : «Les actes de sabotage de nouvelles politiques publiques que je compte impulser pour le reste de mon quinquennat ne seront plus tolérés ni impunis », a-t-il prévenu.

En effet, Félix Tshisekedi soutient que l’Union sacrée se veut plutôt un cadre qui sécurise notamment la fonction de Gouverneur “contre les diverses vélleités infondées de destabilisation par les députés provinciaux”.

Et pour mieux s’assurer la mise en application de sa politique, le Président de la République annonce que désormais, la mise en œuvre de son programme et ceux des gouvernements provinciaux sera “suivi et évalué trimestriellement” afin de s’assurer que les politiques publiques retenues et planifiées dans les différents secteurs de la vie nationale améliorent les conditions de vie des congolais.

Stéphie MUKINZI

- Advertisement -
- Advertisement -

notre sélection