l'info en continu

Denise Tshisekedi vient en aide à des siamoises nées à Lodga

- Publicité-

C’est un registre pour le moins habituel que signe la Première Dame de la République en ce jeudi 10 Décembre 2020 par sa visite aux cliniques Universitaires afin de constater l’évolution des enfants siamois nés à Lodja, dans la province du Sankuru.

Le staff médical, commis à cet exercice, a expliqué et assuré à l’épouse du Chef de l’État, de la prise en charge de l’ntervention chirurgicale sur ces bébés siamois, qui entend se faire tout prochainement.

- Publicité-

Les examens et autres contrôles nécessaires indiquent que la séparation de ces deux filles liées par l’abdomen et le thorax est possible et ce, d’après l’avis des médecins traitants.

Après ces enfants siamois, la Première Dame s’est retournée vers leur mère pour la réconforter et de l’autre, encourager leur personnel soignant des cliniques Universitaires.

Par ce geste, la Première Dame entend également attirer l’attention de la population sur le sort réservé aux enfants siamois considéré comme une malédiction dans certains coins du pays. La réalité est tout autre. Les enfants souffrant de cette malformation congénitale peuvent être séparés grâce à une intervention chirurgicale et vivre autonome. D’après elle, ces genres d’enfants méritent toute l’attention.

C’est au mois de Novembre dernier que Denise Nyakeru Tshisekedi avait porté à la connaissance de l’opinion, la naissance de ces enfants à Lodja. Pour ce faire, elle avait dépêché sur place une équipe médicale pour les ramener, ces nouveaux nées et leur mère, à Kinshasa pour une prise en charge médicale appropriée.

Dans le Sankuru, la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi (FDNT) avait saisi cette occasion pour appurer les factures des femmes retenues à la maternité de l’hôpital général de Référence de Lodja.

Hervé Pedro

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU