vendredi, novembre 20, 2020
DRC
12,008
Personnes infectées
Updated on 20 November 2020 à 12:27 12 h 27 min
DRC
470
Personnes en soins
Updated on 20 November 2020 à 12:27 12 h 27 min
DRC
11,215
Personnes guéries
Updated on 20 November 2020 à 12:27 12 h 27 min
DRC
323
Personnes mortes
Updated on 20 November 2020 à 12:27 12 h 27 min

Le Centre préconise « un dialogue direct entre les deux hautes personnalités de la coalition FCC/CACH car l’avenir de la RDC en dépend »

- Publicité-

Dans un communiqué parvenu à Politico.cd, le Regroupement politique « Le Centre » dit suivre avec attention l’actualité politique de l’heure en RDC.

Le Centre dit constater après la retraite du Front Commun pour le Congo, une réelle volonté d’aplanir les divergences dans le cadre du respect de la constitution et de retrouver un équilibre afin que la coalition avance.

Étant donné que « Le Centre » qui a pour idéologie et philosophie le centrisme et prône le consensus, encourage le Front Commun pour le Congo, FCC et le Cap pour le Changement, CACH à revenir aux bons sentiments des débuts de l’Accord.

Les deux plateformes politiques doivent selon « Le Centre » privilégier la sauve-garde des acquis de l’alternance politique issue des élections du 30 décembre 2018 en mettant de côté leurs divergences.

Le Centre les invite à trouver en eux les ressources nécessaires de tolérance et d’amour pour le Congo.

« Les acquis historiques de l’alternance doivent être à tout prix préservés, » dit le communiqué.

C’est dans ce contexte qu’il « préconise un dialogue direct entre les deux hautes personnalités de la coalition FCC/CACH car l’avenir de la RDC en dépend », souligne un communiqué.

Rappelons que la coalition au pouvoir traverse une véritable crise

Dans son discours à la nation, le Président de la République, Félix Tshisekedi autorité morale du CACH, avait clairement pointé du doigt ses partenaires de FCC qu’il accuse de bloquer ses actions. Des accusations aussi relayées par plusieurs cadres du CACH.

- Advertisement -

De son côté, le FCC accuse son partenaire de torpiller l’accord FCC-CACH et de prendre des décisions unilatérales notamment sur la nomination des juges à la cour constitutionnelles.

Face à cet état de chose, le Président de la République a initié des consultations en vue de former «une union sacrée pour la nation » dont le but serait la refondation de l’action gouvernementale.

À la suite de sa retraite de deux jours à Safari Beach, le FCC qui n’approuve pas le format actuel de ces consultations politiques, appelle à un dialogue franc et sincère au sein des institutions de la République.

Thierry Mfundu

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...