dimanche, novembre 15, 2020
DRC
11,760
Personnes infectées
Updated on 15 November 2020 à 12:12 12 h 12 min
DRC
355
Personnes en soins
Updated on 15 November 2020 à 12:12 12 h 12 min
DRC
11,086
Personnes guéries
Updated on 15 November 2020 à 12:12 12 h 12 min
DRC
319
Personnes mortes
Updated on 15 November 2020 à 12:12 12 h 12 min

l'info en continu

L’APLTP lance officiellement la campagne de sensibilisation contre la traite des personnes

- Publicité-

L’Agence pour la Prévention et la Lutte contre la Traite des personnes (APLTP) a procédé, dans la matinée de ce samedi 14 novembre 2020, au lancement officiel de la campagne nationale de sensibilisation contre la traite des personnes lors d’une cérémonie organisée dans la salle Naomie, de Béatrice Hôtel à Kinshasa-Gombe. Et, « Ensemble dénonçons et combattons la traite des personnes » est le thème retenu pour cette campagne.

« La traite des personnes constitue à travers le monde une grave atteinte aux droits fondamentaux de l’homme. Elle implique aussi et surtout la dénégation du droit à la vie. Cette violation ne semble pas connaître de pause, au contraire les bourreaux changent constamment leurs modes opératoires et perfectionnement leurs techniques », a déclaré la Coordinatrice de l’APLTP, Cécile Rebecca Meta Kasanda lors de son mot, tout en précisant que ladite traite « prive les victimes de leur identité et de leur dignité, et elle les transforme en marchandises à l’avantage d’un petit nombre.

- Publicité-

Aussi, indique-t-elle, la traite des personnes revêt plusieurs formes et les plus répandues en RDC sont l’exploitation de la prostitution d’autrui, la mendicité forcée, l’esclavage sexuel, l’esclavage domestique, les travaux forcés, le recrutement d’enfants dans les groupes armés et dans les mines, le prélèvement d’organes, l’adoption et tant d’autres.

« Ce phénomène de la traite des personnes demeure à ce jour méconnue de ma majorité de la population congolaise, ceci est dû au fait qu’il n’existe pas encore une loi spéciale qui le réprime, que les média n’en parlent presque pas alors que ce crime odieux se commet dans de nombreux secteurs de la vie tels que l’hôtellerie, la restauration, les services domestiques, la construction, les mines et carrières, etc. », note la Coordinatrice de l’APLTP.

Et de signaler : « Avec l’avènement du nouveau leadership politique incarné par le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo […], une ferme volonté politique s’est dégagée pour combattre cette grave violation des droits de la personne et apporter une assistance holistique aux victimes et témoins ».

Pour réussir sa mission et mettre en œuvre la stratégie nationale, la Coordination de l’APLTP s’appuie sur la commission technique qui est une représentation des ministères clés, des agences du système des Nations Unies et des organisations de la société civile. Elle est ouverte aux institutions qui apportent assistance aux victimes des violations des droits de l’homme.

« C’est dans ce cadre qu’elle (APLTP) travaille sur les questions de violences sexuelles avec le bureau de la Conseillère spéciale du Chef de l’État en charge de la jeunesse et violences faites à la femme et elle consulte les différents services des Ministères techniques en vue d’établir une prise en charge holistique des victimes. Elle envisage de nouer le partenariat avec les structures de la région qui travaillent sur la traite des personnes afin de bénéficier de leurs bonnes pratiques », a expliqué Mme Cécile Rebecca Meta Kasanda.

Toutefois, en dépit d’absence de législation spécifique ou d’insuffisance existante en matière de traite des personnes, l’APLTP a finalisé le projet de loi portant prévention et répression de traite des personnes en RDC lequel a été validé au cours d’un atelier par les experts des différents Ministères et la commission technique. « Ce projet se trouve sur la table du Gouvernement pour son examen avant sa transmission au Parlement pour adoption », a dit la Coordinatrice.

Et de conclure : « En ce jour de lancement officiel de la campagne contre la traite des personnes, l’APLTP met en exergue le 1er pilier qui est la prévention de la commission de la traite à travers la campagne de sensibilisation orientée vers les décideurs et le grand public ».

Interviewée en fin d’activité, la Coordinatrice Cécile Rebecca Meta a indiqué : « nous allons commencer d’abord par des émissions (sensibilisation et débat) avant de descendre dans des quartiers puisqu’il faut qu’un grand public soit atteint. Et sur terrain, nous irons dans les écoles, dans les marchés, dans les églises, dans des coins de rues là où il y a une affluence comme le rond-point Victoire, nous serons là pour expliquer et nous allons distribuer des outils […] Plusieurs sont en train d’être finalisés ».

Pour sa part le chef de la mission de l’organisation internationale pour les migrations (OIM), Fabien Sambussy, l’OIM souscrit sans réserve au thème et relève que la RDC via l’APLTP démontre une réelle volonté de réduire sinon d’éradiquer ce fléau qui accable les groupes les plus vulnérables et porte profondément atteinte à leur dignité. Et précise que « au regard de ses avancées majeures, il y a matière pour chacune des autorités ici présente, d’éprouver un sentiment de satisfaction et de fierté », quoi qu’il reste beaucoup à faire. C’est un privilège pour l’OIM, lance-t-il, d’accompagner chaque étape de ce parcours.

« L’ignorance et la peur contribue souvent à la continuité de cette pratique néfaste. La population en générale dispose de très peu de connaissance sur ce qui est de la traite des personnes. Voilà pourquoi, l’OIM soutient qu’il est urgent de sensibiliser toute la société congolaise sur ce phénomène insidieux qui rappelle des époques sombres de l’histoire de l’humanité. Et c’est en cela, que cette campagne qui sera lancée aujourd’hui prend tout son sens », souligne Fabien Sambussy avant d’appeler toutes les forces vives de la République à ne faire qu’un pour s’unir d’une même voix pour dénoncer et combattre la traite des personnes sous toutes ses formes et dans toutes les provinces du pays.

La Conseillère spéciale du Chef de l’Etat en charge des questions juridiques et administratives, Nicole Ntumba Bwatsha a lu le mot du Président de la République empêché. « Je saisis cette occasion pour renouveler mon engagement à œuvrer pour combattre avec la plus haute énergie la traite des personnes en RDC. Le travail de sensibilisation doit commencer chez nous, dois partir de nous-mêmes, gouvernants vers gouvernés, afin d’éveiller des consciences de nos communautés en les encourageant à s’impliquer pour qu’aucun congolais ne soit plus victime de la traite ».

Et de déclarer : « Je lance officiellement en ce jour, la campagne nationale de sensibilisation sur la traite des personnes dénommée : ensemble dénonçons et combattons la traite des personnes ». Je vous invite donc, dis le Président de la République par son l’entremise de son émissaire, à faire comme moi, à vous engager avec véhémence dans cette lutte. Je m’engage à combattre la traite des personnes, conclut-il, tout en remerciant l’assistance.

Il sied d’insérer que le mot de bienvenue a été lu par le coordonateur adjoint de l’APLTP, Eric Kuku Kiese Nzalabar, chargée des questions administratives et financières.

Parmi les conviés, les Ministres des Affaires Étrangères, Marie Tumba Nzeza et son homologue des Droits Humains, André Lite Asebea.

Hervé Pedro

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU

Union sacrée : l’UDPS/Kisangani exige l’engagement de tous les Congolais aux résultats issus des consultations

L'UDPS, fédération de la ville de Kisangani (Tshopo) exige que "les résultats issus des consultations nationales engagent tous les Congolais, sans privilégier...

L’APLTP lance officiellement la campagne de sensibilisation contre la traite des personnes

L'Agence pour la Prévention et la Lutte contre la Traite des personnes (APLTP) a procédé, dans la matinée de ce samedi 14...

Consultations politiques: l’UDPS, l’AFDC-A, le MP et plusieurs partis politiques ont manifesté leur soutien à l’initiative présidentielle

Plusieurs partis politiques, dont l'UDPS, l'AFDC-A/aile Bahati et le MLP de Franck Diongo, ont manifesté, samedi 14 novembre 2020 à Kinshasa et...

Lubumbashi : Cancer des enfants, « la bonne sensibilisation nous aidera que le cas n’arrive plus en retard » (Dr Kyabu Véronique)

Pour clôturer le mois consacré à la lutte et la sensibilisation contre le cancer, l'ONG AFIA MAMA avec le cadre de concertation...

Nord-Kivu: Rémy Segihobe, secrétaire exécutif provincial adjoint du PPRD démissionne

Le secrétaire exécutif provincial adjoint du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), Rémi Segihobe Bahati vient de démissionner...