samedi, juillet 24, 2021
DRC
47,404
Personnes infectées
Updated on 24 July 2021 à 10:49 10 h 49 min
DRC
16,994
Personnes en soins
Updated on 24 July 2021 à 10:49 10 h 49 min
DRC
29,389
Personnes guéries
Updated on 24 July 2021 à 10:49 10 h 49 min
DRC
1,021
Personnes mortes
Updated on 24 July 2021 à 10:49 10 h 49 min

l'info en continu

Recherche scientifique : Nicaise Kibel Bel Oka publie « Balkanisation de la RDC : mythe ou réalité ? »

- Publicité-

Le journaliste congolais
Nicaise Kibel, originaire de la région du Bandundu,
publie « Balkanisation de la RDC : mythe ou réalité ? », un ouvrage qui explique le côté mythologique et le côté réel du débat sur la balkanisation de la République démocratique du Congo depuis sa partie orientale.

Il a été amené, par son métier de journaliste, vers la partie nord-est de la RDC où il a été témoin des conflits interethniques à l’est du pays.

- Publicité-

L’auteur y aborde, notamment, les problématiques de « l’infiltration » des services de défense et de sécurité née , en son sens, du piège de « Sun City », celle de rébellion avec les groupes armés locaux et étrangers, la problématique du « centre » et de la périphérie ainsi que celle de la « présidentialisation des nominations » au niveau des Forces armées de la RDC (FARDC).

Le directeur du Centre d’études et recherche géopolitique de l’est du Congo (CERGEC) dit être venu présenté son livre à Kinshasa et non à l’est, où il vit, « au risque d’énerver certaines consciences”.

“Je peux vous dire que j’ai sollicité plus de dix fois le soutien pour ce livre. Je n’ai jamais obtenu une réponse positive. Je parle des hautes autorités du Nord-Kivu », regrette Kibel Bel Oka qui estime que « c’est peut-être le discours qui les dérange ».

C’est à ces fins qu’il est venu le faire à Kinshasa, espérant captiver une oreille attentive.

«  Nous ne voulons pas que notre pays soit balkanisé. C’est comme ça que nous jouons notre part en tant que chercheurs pour proposer des solutions », a-t-il conclu.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU