mardi, novembre 3, 2020
DRC
11,395
Personnes infectées
Updated on 3 November 2020 à 20:38 20 h 38 min
DRC
319
Personnes en soins
Updated on 3 November 2020 à 20:38 20 h 38 min
DRC
10,768
Personnes guéries
Updated on 3 November 2020 à 20:38 20 h 38 min
DRC
308
Personnes mortes
Updated on 3 November 2020 à 20:38 20 h 38 min

l'info en continu

Haut-Katanga : Journée contre l’impunité des crimes aux Journalistes, la société civile soutien les professionnels de médias

- Publicité-

À l’occasion de la Journée internationale pour la lutte contre l’impunité des crimes contre les journalistes, le cadre de concertation de la société civile continue d’affirmer son attachement à la sécurité des journalistes et à la promotion de la liberté de la presse et le droit d’informer.

Pour son team leader et membre de la gouvernance sécuritaire de la société civile du Haut-Katanga, Jeff Mbiya, les journalistes sont souvent menacés, parfois agressés et emprisonnés, certains paient de leur vie pour leur engagement au service d’information de leurs concitoyens.

- Publicité-

« En dehors d’être traqué par les politiques avec des intentions purement politique, il existe des journalistes partisans de partis politiques qui aujourd’hui, insécurisent d’autres confrères journalistes et la presse », dit le team leader médias Jeff Mbiya.

Plus de 116 cas de violence et violations de la liberté de la presse ont été documentées en RDC par le JED. Les partis politiques et leurs membres font partis des auteurs de cette violence et violations dont sont victimes les professionnels des médias en province, a affirmé le team leader thématique médias.

« Le gouvernement avait pris des engagements, de promulguer la loi portant protection des défenseurs de droit de l’homme et journalistes. C’est cette loge que se fait appuyer sur la charte des certains engagements […] que le CSAC et l’UNPC tentent de promouvoir ».

Et d’ajouter : « ce qui est vrai les journalistes au niveau de Lubumbashi et du Haut-katanga, sont victimes de l’auto-censure, des visions politiques de leur chaînes, surtout sur la ligne éditoriale. Autant que la plupart des chaînes, il y a nécessité de la survie, sont carrément obligés de s’adapter à la vision politique, pour ne pas se créer des ennemis localement ».

Selon Jeff Mbiya, pour que le journaliste puisse garder son élan, sa considération et de continuer à jouer sa partition, il lui faut de continuer dans la neutralité le traitement d’une manière objective.

Adrien AMBANENGO

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU

La RDC va assister ses ressortissants sinistrés vivant au Congo-Brazzaville

Les ressortissants de la RDC vivant au Congo-Brazzaville sur les sites de Mpuya, Bwemba Makoto, et Mpoko, vont bénéficier bientôt d’une aide...

Haut-Katanga : Journée contre l’impunité des crimes aux Journalistes, la société civile soutien les professionnels de médias

À l’occasion de la Journée internationale pour la lutte contre l’impunité des crimes contre les journalistes, le cadre de concertation de la...

Consultations nationales : Félix Tshisekedi s’est entretenu avec les ONGD des droits de l’homme

Au 2ème jour des consultations nationales entamées lundi 02 novembre 2020 par le président Félix Tshisekedi en vue de créer une Union...

Le sénateur FCC Lola Kisanga soutient la démarche de Félix Tshisekedi pour la création d’une Union sacrée

Le sénateur FCC Jean-Pierre Lola Kisonga a signé un acte d'engagement pour soutenir le président Félix Tshisekedi pour la création de l'Union...

A. Kabuya appelle les disciples de M. Fayulu à demander à leur leader d’en finir avec le problème d’argent de Mukebayi et Kimbuta avant...

Devant les militants de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) réunis en matinée politique, le lundi 2 novembre, au...