PUBLICITÉ

Augustin Kabuya : « Félix Tshisekedi a respecté tous les accords qu’il a signé »

Le Secrétaire Général de l’UDPS, Augustin Kabuya a rejeté en bloc les accusations de violation des accords portées contre le Chef de l’État par Joseph Kabila au cours de la réception des députés du FCC le jeudi dernier.

Augustin Kabuya a affirmé que le président Félix Tshisekedi a respecté tous les accords qu’il a signé.

C’était au cours de la matinée politique organisée, ce lundi 02 novembre, au siège du parti présidentiel situé à la 10è rue Limete, à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo.

« Nous avons signé l’accord avec nos amis (Union pour la Nation Congolaise, ndlr) pour la Primature mais nous n’avons pas gagné la majorité parlementaire, c’est la raison pour laquelle, il y a Sylvestre Ilunga Ilunkamba à la Primature. Le président Félix-Antoine Tshisekedi n’a jamais violé ni la constitution ni l’accord du CACH (Cap pour le Changement, ndlr) », a souligné Augustin Kabuya.

Réagissant à la proposition du président du Conseil national de suivi de l’accord du 31 décembre (CNSA) qui a suggéré à Félix Tshisekedi de rencontrer Joseph Kabila pour trouver une solution à la crise, le secrétaire général de l’Union pour la démocratique et le progrès social (UDPS) s’est dit étonné d’entendre cette proposition.

Car, estime-t-il, « pourquoi quand les collaborateurs de Joseph Kabila manquaient du respect au Président de la République, il ne voyait pas ça. C’est seulement quand le chef se fâche ça devient un problème ».

« Étant un bon père, quand ton enfant insulte les voisins chaque jour, toi tu ne vois pas le mal et le jour où le voisin frappe ton fils tu dis qu’il semé le trouble dans le quartier », a-t-il souligné.

Le secrétaire général de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) a aussi annoncé la tenue d’un meeting le 12 novembre prochain à Kikwit, dans la grande province de Bandundu, afin de commémorer la « journée spéciale de la base ».

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU