PUBLICITÉ

Consultations nationales: la CIME appelle Félix Tshisekedi à « interroger sa conscience » afin de trouver une solution à la crise

La Commission d’intégrité et de médiation électorale (CIME), conduite par son président, l’imam Moussa Rachidi, a été reçue, lundi 02 novembre 2020, au Palais de la nation par le président de la République, Félix Tshisekedi, dans le cadre des consultations nationales initiées pour la création d’une Union sacrée.

Saluant l’initiative du Chef de l’État, la CIME espère que ces consultations favoriseront la fin de la crise actuelle.

« La CIME est consciente des difficultés que connaît le pays. Elle espère que ces consultations sortiront des résultats susceptibles de sortir notre pays de la zone de turbulence … C’est notre pays, nous devons insister pour qu’il y ait l’unité et la stabilité du pays. Il y a plusieurs solutions pour sortir de cette crise. Et c’est ce que nous avons mentionné dans notre cahier de charges », a dit l’Imam Moussa Rachidi au sortir de l’entrevue avec Félix Tshisekedi.

Pour l’imam Moussa, il ne fait aucun doute, Félix Tshisekedi doit « interroger sa conscience », qu’il craigne Dieu pour qu’on n’exacerbe pas cette crise.

« Nous avons interpelé le président de la République parce que c’est lui qui a prêté serment, c’est lui qui doit interroger sa conscience et Dieu parce que  c’est Dieu qui lui a donné cette autorité. J’ai insisté pour qu’il interroge sa conscience, qu’il craigne Dieu pour qu’on n’exacerbe pas la crise (…), qu’on trouve une solution », a clôturé l’Imam Moussa Rachidi, dans sa restitution à la presse.

Les consultations, qui ont débuté lundi 02 novembre 2020, pourraient durer une dizaine de jours.

Le orésident de la République a reçu les représentants des confessions religieuses, des acteurs de la société civile et des institutions d’appui à la démocratie.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU