PUBLICITÉ

Consultations nationales : Corneille Nangaa rappelle à Félix Tshisekedi la nécessité de « renouveler d’abord le bureau de la CENI »

Reçu dans le cadre des consultations qu’il a annoncées le 23 octobre 2020, ,le président de la République démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi Tshisekedi, a reçu, lundi 02 novembre 2020, le président sortant de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Corneille Nangaa lui a rappelé la nécessité de renouveler d’abord le bureau de la Commission électorale nationale indépendante.

« La mission de la CENI est déclinée à l’article 211 de la Constitution, c’est-à-dire, conduire tout processus électoral et référendaire. Aujourd’hui, la question qui peut se poser +est-ce que l’équipe Nangaa est-elle encore légitime pour organiser les élections ?+. Ça fait partie des éléments du chemin critique préparatoire à toute organisation des élections. Il faut le plus rapidement possible designer les nouveaux membres de la CENI qui vont faire des études et décliner les chiffres si ça coûterait autant », a répondu Corneille Nangaa à une question des journalistes.

« En cas de dissolution de l’Assemblée nationale, la CENI est-elle prête à organiser les élections anticipées et combien ça coûterait », lui ont demandé les journalistes.

Le président du bureau sortant de la CENI a affirmé avoir échangé avec le Chef de l’État sur la nécessité de la tenue prochaine des élections en 2023.

« Nous avons répondu à l’invitation du Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi, dans le cadre des consultations qu’il a engagées. En tant que membre de la CENI, il nous a donné la vision de ce à quoi il attendait des consultations. Nous lui avons présenté la nécessité de la stabilité du pays et de la paix. En tant que CENI, nous avons présenté à son autorité la nécessité de la tenue prochaine des élections en 2023 et que nous avons, désormais, un projet de chronogramme qui nous emmène à ces élections. D’autres questions touchent le processus électoral en général, notamment, les préparatifs et, surtout, l’assainissement de l’environnement avant tous les préparatifs de ce processus électoral », a dévoilé Corneille Nangaa, président de la CENI, à l’issue de son entretien avec le président Félix Antoine Tshisekedi.

Le Chef de l’État a initié ces consultations nationales pour créer une Union sacrée en vue de la refondation de l’action gouvernementale au regard de la crise persistante au sein de la coalition FCC-CACH.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU