samedi, juillet 24, 2021
DRC
47,404
Personnes infectées
Updated on 24 July 2021 à 4:49 4 h 49 min
DRC
16,994
Personnes en soins
Updated on 24 July 2021 à 4:49 4 h 49 min
DRC
29,389
Personnes guéries
Updated on 24 July 2021 à 4:49 4 h 49 min
DRC
1,021
Personnes mortes
Updated on 24 July 2021 à 4:49 4 h 49 min

COVID-19 en RDC : les tests fixés à 45 USD à l’entrée et 30 USD à la sortie pour les vols internationaux

- Publicité-

Les voyageurs des vols internationaux seront désormais soumis aux prélèvements pour le test de COVID-19 à leur débarquement à l’aéroport international de N’Djili, pour un coût de 45 USD à l’arrivée et 30 USD à la sortie du territoire national.

Le directeur du Programme national de l’hygiène aux frontières (PNHF), le Dr Dédé Ndungi Ndungi, l’a annoncé à l’issue de la réunion d’évaluation avec les experts du secteur, tenue jeudi 29 octobre 2020 à l’aéroport international de N’Djili.

«Nous devons rapidement démarrer avec les prélèvements pour que nous puissions nous rassurer de l’état de santé des personnes qui arrivent de l’étranger sur le territoire national», a précisé le Dr Ndungi Ndungi, cité par l’ACP.

Selon le directeur du PNHF, cette décision est une recommandation de l’Institut national de recherche biomédicale (INRB), structure du gouvernement chargée de la gestion de cette épidémie en RDC.

Pour atteindre ce résultat, a-t-il signalé, une plateforme aéroportuaire a été mise en place et les sociétés aériennes également mises à contribution.

«Cette opération s’avère impérieuse, d’autant plus que l’Europe, qui entretient d’importants échanges avec la RDC à travers les mouvements des personnes et des biens, représente actuellement 36% des cas sur les 2.804 cas enregistrés pendant les 7 derniers jours», a indiqué le Dr Ndungi Ndungi.

Il a affirmé que la RDC a décidé d’initier ces prélèvements sur place pour éviter des cas de faux certificats signalés ailleurs et même en Europe, afin d’épargner la population contre une 2ème vague de la pandémie.

«Il est donc impérieux de contrer tout éventuel cas de bioterrorisme en RDC, orchestré par des personnes atteintes de la pandémie mais qui la répandent librement», a fait remarquer le Dr Ndungi Ndungi.

Les experts de l’aviation civile, de la migration, de l’hygiène aux frontières, de l’Organisation mondiale de la santé, des compagnies aériennes et de la Régie des voies aériennes (RVA) ont participé au processus qui a levé l’option d’un prélèvement local.

- Advertisement -

Thierry Mfundu

notre sélection