PUBLICITÉ

Les élus nationaux de l’ECT réaffirment la loyauté à Joseph Kabila et l’attachement à la constitution de 2006

Réunis ce mardi 27 octobre 2020 à Kinshasa, les députés et sénateurs du parti politique Éveil de la conscience pour le travail et le développement (ECT), ont malgré toutes les questions politiques de l’heure, réaffirmé leur appartenance au FCC.

Ces élus du peuple disent se ranger derrière Joseph Kabila, tout en réaffirmant leur loyauté à l’ex-président congolais et autorité morale du Front commun pour le Congo (FCC).

L’ECT réaffirme aussi son attachement aux institutions de la République issues de la Constitution de 2006 qui, selon ce parti politique, ne peut être violée.

« Dans les divers, en ce qui concerne spécifiquement le débat sur les questions politiques de l’heure, les élus nationaux de l’ECT ont réaffirmé à l’unisson, leur appartenance au FCC, leur loyauté et soutien indéfectible à Joseph Kabila, autorité morale du FCC, ainsi que leur attachement aux institutions de la République issues de la Constitution de 2006 qui ne peut être violée, sous quelques prétextes que ce soit, avant de rappeler, sans ambages, que la position de l’ECT demeure et demeurera celle du front commun pour le Congo », lit-on dans le compte-rendu signé par la députée Odette Mwanba Banza et parvenu à POLITICO.CD

D’après ce même compte-rendu, la réunion, convoquée par le président du Bureau du conseil politique national de l’ECT, Boniface Balamage Nkolo, a été élargie aux membres du collège des fondateurs.

Il a été notamment question d’échanger sur la planification annuelle (2021) et triennale (2021-2023) des activités du parti et d’évaluer la cérémonie d’inauguration du siège national de l’ECT, intervenue samedi 17 octobre 2020.

Serge Sindani

- Publicité -

EN CONTINU