samedi, juillet 24, 2021
DRC
47,404
Personnes infectées
Updated on 24 July 2021 à 5:49 5 h 49 min
DRC
16,994
Personnes en soins
Updated on 24 July 2021 à 5:49 5 h 49 min
DRC
29,389
Personnes guéries
Updated on 24 July 2021 à 5:49 5 h 49 min
DRC
1,021
Personnes mortes
Updated on 24 July 2021 à 5:49 5 h 49 min

l'info en continu

Adresse de Félix Tshisekedi à la Nation : Balai diplomatique auprès du 1er Ministre ce vendredi

- Publicité-

Depuis ce jeudi 22 octobre, il a été observé un ballet diplomatique à la Primature.

Sylvestre Ilunga Ilunkamba a reçu en audience plusieurs diplomates en poste en RDC, en marge de l’adresse du Chef de l’État à la nation ce vendredi et la prestation de serment des juges constitutionnels le mercredi dernier.

- Publicité-

Le premier a être reçu dans la soirée de jeudi fut le chargé des affaires du Zimbabwe en RDC et l’ambassadeur de la Republic of South Africa (RSA). 

Ce vendredi 23 octobre 2020, à l’Hôtel du Gouvernement situé à Kinshasa dans la commune de la Gombe, le Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, a échangé avec l’ambassadeur de l’Union Européenne (UE) en RDC, Jean-Marc Châtaigner.

Selon la primature qui livre cette information, les échanges entre les deux personnalités ont tourné autour notamment de la situation politique du pays, caractérisée par la crise au sein de la coalition au pouvoir FCC-CACH. 

S’agissant de la situation politique de l’heure en RDC, Jean-Marc Châtaignier a fait savoir au sortir de l’audience, que l’Union Européenne qui ne s’ingère pas dans les affaires internes du Congo démocratique, souhaite qu’il ait un accord consensuel entre les différentes parties.

Tout juste après le Représentant de l’UE, le Premier Ministre a reçu en audience l’ambassadeur du Royaume de Belgique Johan Indekeu, accompagné de son conseiller politique Hamed Mobasser.

La dernière audience est celle accordée au Chargé d’Affaires de l’union Africaine en RDC Amir Idriss Abderamane.

Le contenu de leurs échanges n’ont pas filtré.

La nomination des 3 juges constitutionnels est à la base d’une crise entre le FCC et le CACH.

La cérémonie de Prestation de serment de ces 3 juges constitutionnels a été boycottée par le Front Commun pour le Congo (FCC), qui considère la nomination de ces hauts magistrats en juillet dernier par ordonnances présidentielles comme une violation de la Constitution. 

Sur ordre de leur plate-forme politique, le Premier ministre, les présidents de deux chambres du Parlement ainsi que d’autres proches de l’ancien président Joseph Kabila, n’ont pas participé à la prestation de serment de ces juges. 

Dans une déclaration rendue publique ce jeudi 22 octobre dans la soirée, le FCC a rejeté à nouveau la nomination de ces 3 juges dont il dit ne pas reconnaître.

Il a appelé la communauté internationale à s’impliquer pour la résolution de cette crise qui menace les institutions du pays.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU