PUBLICITÉ

Haut-Lomami : après 9 ans d’interruption, l’ICCN remet un bac en service et réhabilite une route

L’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN/ Grand Katanga) en collaboration avec l’Office des routes, établissement public de l’État congolais en charge des routes et matériels flottants, ont remis en service le bac sur la rivière Kalume-Ngongo et réhabilité la route de desserte agricole qui relie Kina à Kamitembo, dans la chefferie Kayumba, dans la province du Haut-Lomami.

Dans le cadre de ses projets à impact rapides pour améliorer le bien-être social, culturel en faveur des communautés riveraines du parc Upemba/Kundelungu, l’ICCN vient de désenclaver la chefferie Kayumba, en remettant le bac, tombé en panne depuis 9 ans, en service sur la rivière Kalume-Ngongo et réhabilité 13 kilomètres sur les 35 Km du tronçon qui relie Kina à Kamitembo via Kayumba, dans la chefferie Kayumba, pour un coût global de 10.000 USD.

- Publicité-

Pour l’ingénieur superviseur commis à ces travaux d’arranger le bac et de réhabiliter la route, l’appui de ce projet est de contribuer au développement et d’améliorer le bien-être des populations vivant dans les alentours du parc de Upemba/Kundelungu.

« Les communautés de la chefferie Kayumba étaient enclavées depuis 2011. Leurs produits agricoles et de la pêche ne pouvaient pas arriver dans les centres urbains, à Lubumbashi comme a Mitwaba faute de bonnes routes et du fait que la traversée sur la rivière Lufira était coûteuse à cette pauvre population. Car elle se faisait par pirogues avec beaucoup de risques de pertes des marchandises et en vies humaines », a souligné Damas Nyanvwa KISOMPO.

Et d’ajouter :

« Grâce à l’ICCN avec l’appui de ses partenaires à la protection et à la conservation du parc ainsi que la main-d’oeuvre locale payante, nous sommes parvenus à réhabiliter les 13 sur 35 Km, compris entre Kina a Kamitembo ».

C’est durant 9 ans que le bac était en panne, suite à une panne technique du le moteur. Lors d’une mission effectuée à Mukubu en juin 2020, le directeur provincial de l’ICCN, Robert Muir, avait promis aux communautés une assistance de l’ICCN et de ses partenaires internationaux : comité hollandais de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et l’Union européenne, pour la remise en service du bac sur la rivière Kalume-Ngongo ainsi que la réhabilitation du tronçon routier qui relie Kina à Kamitembo via Mukanga.

Pour la deuxième phase du projet, l’ICCN promet la remise en service du deuxième bac sur la rivière Lufira.

Adrien AMBANENGO

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU