PUBLICITÉ

Sud-Kivu : 12 milles personnes abandonnent leurs habitations suite aux affrontements armés à Fizi et à Shabunda

Le Bureau de Coordination des Affaires Humanitaires (OCHA), dans sa note du briefing humanitaire, renseigne que plus de 2.000 personnes ont fui leurs habitations depuis le 12 octobre dernier au village de Buma, en territoire de Fizi au Sud-Kivu, fouillant les affrontements ayant opposés les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) à un groupe des miliciens Maï-Maï.

« Plus de la moitié des habitants village de Buma ont fui suite à des affrontements entre les FARDC et un groupe de miliciens Maï-Maï. Les déplacés se sont dirigés vers les localités de Lobilo, Karamba, Katete et Kazimia; d’autres sont allés dans la brousse. La présence remarquée des miliciens armés n’est pas encore rassurant pour un retour », lit-on dans cette note parvenue à Politico.cd, ce lundi 19 octobre.

Dans le territoire de Shabunda, toujours au Sud-Kivu, OCHA fait savoir qu’environ 600 personnes se sont déplacées le 9 octobre, déplacement consécutif à l’incursion d’un groupe d’hommes armés dans les villages de Tukumbi et Kamingisi, zone de santé de Mulungu.

Dans cette même zone, cette note indique qu’un civil tué et un autre blessé, des scènes pillage ont été rapportés et une dizaine de personnes enlevées.

Thierry M. RUKATA

- Publicité -

EN CONTINU