PUBLICITÉ

Ituri-Ministre provincial de l’Environnement : « L’Okapi est en voie de disparition dans la province »

« L’Okapi est en voie de disparition dans la province de l’Ituri », a alerté le ministre provincial de l’Environnement, Désiré Nesobange, dimanche 18 octobre 2020, à l’occasion de la ejournée mondiale dédiée à cet animal qu’on ne retrouve qu’en RDC.

Désiré Nesobange a indiqué que des braconniers et des éléments des groupes armés présents dans la réserve de faune à Okapi, à Epulu dans le territoire de Mambasa, se livrent son abattage illicite. Cette réserve est, pourtant, déclarée  » patrimoine mondial » par l’UNESCO.

Selon le ministre provincial de l’Environnement, la réserve de faune à Okapi ne compte, à ce jour, aucun Okapi en captivité. Et pour cause. En 2012, des miliciens, dirigés par le chef rebelle Morgan, avaient massacré 14 Okapis qui étaient gardés sur ce site.

Les rares autres qui sont encore dans la nature sont exposés aux attaques des braconniers, qui leur font la chasse à cause de leur chair très prisée, selon les habitants.

Toutefois, d’après le ministre provincial, la réserve de faune à Okapi d’Epulu est à ce jour envahie par des creuseurs artisanaux d’or et des miliciens Mai-Mai.

Selon les statistiques de la province, cette zone héberge aujourd’hui moins de 1000 Okapis.

Et pourtant, d’après le recensement effectué en 2015, les Okapis étaient environ 3.000. Une situation qui entraîne un manque à gagner considérable pour la province de l’Ituri qui ne sait plus tirer des dividendes de la présence de cet animal sur son sol.

Alfred Héritier IMANI GAIUS

- Publicité -

EN CONTINU