jeudi, octobre 15, 2020
DRC
10,935
Personnes infectées
Updated on 15 October 2020 à 21:52 21 h 52 min
DRC
348
Personnes en soins
Updated on 15 October 2020 à 21:52 21 h 52 min
DRC
10,306
Personnes guéries
Updated on 15 October 2020 à 21:52 21 h 52 min
DRC
281
Personnes mortes
Updated on 15 October 2020 à 21:52 21 h 52 min

l'info en continu

RDC : « Exclure les non-catholiques des écoles primaires n’est pas synonyme d’extrémisme »(Abbé Nshole)

- Publicité-

La mesure annoncée par le cardinal Fridolin Ambongo sur l’interdiction des non-catholiques d’enseigner dans les écoles conventionnées catholiques ne concerne que l’enseignement de base, soit les écoles primaires, a affirmé, mercredi 14 octobre 2020, le secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), l’abbé Donatien Nshole.

« Il n’est pas question d’extrémisme », recadre-t-il.

- Publicité-

Dans une interview accordée à Radio Okapi, il indique que les non-catholiques travaillent non seulement dans les écoles secondaires et les universités catholiques mais aussi à la CENCO.

« Il n’est pas question pour l’église catholique de refuser de travailler avec les autres confessions religieuses. Si vous venez à la CENCO où je travaille, les non-catholiques sont engagés. Cela ne pose pas non plus de problème à l’Université catholique au Congo (UCC) », a précisé l’abbé Donatien Nshole.

À partir de l’année scolaire 2020-2021, ne pourra enseigner à l’école primaire conventionnée catholique qu’un fidèle catholique. Le cardinal Fridolin Ambongo avait pris cette décision dimanche 4 octobre 2020.

Le secrétaire général de la CENCO a ajouté que cette mesure se justifie par le souci pour l’église catholique de respecter la convention avec le gouvernement sur l’enseignement du cours de religion dans les classes du primaire.

« Contrairement à l’école secondaire où on peut avoir plusieurs enseignants, à l’école primaire, c’est le même enseignant qui donne tous les cours. Comment comprenez-vous qu’un enseignant non-catholique enseigne le cours de religion ? », se demande-t-il.

Il propose de réfléchir avec le gouvernement pour envisager des permutations des enseignants catholiques d’autres écoles vers des écoles conventionnées catholiques.

« C’est vrai que les écoles conventionnées n’appartiennent pas à l’église catholique. Les enseignants sont d’abord des agents de l’État. Il n’est pas question de les renvoyer à la maison. Il y a lieu de dialoguer avec le gouvernement pour des permutations », a suggéré l’abbé Donatien Nshole.

Alfred Héritier IMANI GAIUS

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU

Jean Lucien Bussa à Ndola pour évaluer l’accord commercial bilatéral entre la RDC et la Zambie

Le ministre du Commerce extérieur, Jean-Lucien Bussa Tongba, accompagné du giuverneur du Haut-Katanga Jacques Kyabula, séjournent à Ndola en Zambie depuis mercredi...

RDC : « Exclure les non-catholiques des écoles primaires n’est pas synonyme d’extrémisme »(Abbé Nshole)

La mesure annoncée par le cardinal Fridolin Ambongo sur l'interdiction des non-catholiques d'enseigner dans les écoles conventionnées catholiques ne concerne que l'enseignement...

Matadi : deux membres du gouvernement « inspectent » et « identifient » les ports privés illégaux

Le ministres des Transports et le vice-ministre de la Justice ont inspecté, mercredi 14 octobre 2020, tous les ports privés fonctionnant au...

RDC : 6 millions USD levés dans l’adjudication des Bons du Trésor du 13 octobre 2020

Les résultats de l'adjudication des Bons du Trésor du 13 octobre 2020, publiés par le ministère des Finances, renseignent que le gouvernement...

Kitenge Yesu :  » Les Présidents délégués des chambres horizontale et verticale désaxées s’en sont allés clopin-clopant »

Le Haut Représentant du Chef de l'État et président des alliés de l'Union pour la Démocratie et le Progrès social (UDPS), Kitenge...