jeudi, octobre 28, 2021
DRC
57,470
Personnes infectées
Updated on 28 October 2021 à 4:31 4 h 31 min
DRC
5,449
Personnes en soins
Updated on 28 October 2021 à 4:31 4 h 31 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 28 October 2021 à 4:31 4 h 31 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 28 October 2021 à 4:31 4 h 31 min

l'info en continu

La police disperse la marche de Lamuka et reconduit Martin Fayulu à sa résidence

- Publicité-

Les éléments de la Police Nationale Congolaise (PNC) ont dispersé ce mercredi 14 octobre à Masina Pascal, dans le district de la Tshangu, les militants venus répondre à l’appel de la marche lancée par le Président de l’ECiDé, Martin Fayulu.

La police a usé des gaz lacrymogènes et des tirs de sommation pour disperser la foule qui commençait à se rassembler à Pascal, lieu du début de la marche comme précédemment annoncé par les organisateurs.

- Publicité-

Avec son collègue de Lamuka et ancien Premier ministre Adolphe Muzito, Martin Fayulu a décidé de braver la décision des autorités de la ville qui n’ont pas autorisé la manifestation, ils se sont, tous deux, rendus à Pascal pour débuter la manifestation.

Ces deux personnalités ont été priés, après un échange houleux avec les éléments de la police, de rentrer dans leurs véhicules pour être reconduit dans leurs domiciles respectifs.

Face à la résistance de ces derniers, la police a crevé les pneus de la jeep de Martin Fayulu pour l’empêcher de marcher comme il l’avait annoncé.

Au moment où nous rédigeons ce papier, la Jeep de Martin Fayulu se dirige vers la Place Échangeur sous bonne escorte de la Police.

Hier après la réunion de sécurité tenue à l’hôtel de ville de Kinshasa, le commissaire provincial de la police de la ville, le commissaire divisionnaire, Sylvano Kasongo, avait prévenu : « Nous demandons à la population de vaquer à ses occupations. Il n’y aura pas marche demain. Les regroupements de plus de 5 personnes seront dispersés. Nous allons exécuter l’ordre du gouverneur. Nous allons faire notre travail ».

Un des cadres de Lamuka, Alex Dende dit « Lexxus Légal » dénonce dans une vidéo Live sur sa page Facebook l’usage disproportionné des armes par la police pour disperser les militants de leur parti venus, selon lui nombreux, pour participer à ladite marche.

Il sied de rappeler que la police a mis en place un grand dispositif dans plusieurs coins de la capitale Congolaise pour dissuader les manifestants notamment à Masina Pascal, au marché de la Liberté, à la place de l’Echangeur, au Pont Gaby, à la place victoire ainsi que dans d’autres lieux stratégiques prévus à cet effet.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU