lundi, octobre 18, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Un éléphanteau abattu au parc Upemba, l’ICCN se dit consterné par ce drame qui ne restera impunis (Communiqué)

- Publicité-

L’institut congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN) se dit consterné par l’abattage d’un éléphanteau par des présumés braconniers dans le parc de Upemba, au village Kyako, chefferie de Butumba (Bukama), province du Haut-Lomami.

C’est ce qu’a indiqué ce jeudi 08 octobre à POLITICO.CD, son directeur provincial dans le Grand Katanga. Robert Muir, qui promet que cet acte ne restera pas impuni. Tout en appelant la population au calme, à collaborer avec mes ecogardes, afin de protéger cet espèce animalier qui constitue un patrimoine mondial.

- Publicité-

« Nous sommes consterné par ce drame vient de se produire pendant que l’institut congolais de la conservation de la nature (ICCN), est entrée de mener des grands efforts pour la restauration de l’autorité de l’Etat, dans cette zone du parc de Upemba, afin de sauver la toute dernière population d’éléphants, de Kamalondo en menace d’extension », dit-il.

L’ICCN rappel qu’il avait reçu mandat par l’Etat Congolais, de veiller à la protection de la faune et du flore du parc. Son directeur provincial souligne que: « cet acte de braconnage, entrave l’augmentation de la population d’éléphants, est répressive par la loi 14/003 du 11 février 2014, relative à la conservation de la nature à son article 70. Cet acte ne restera pas impuni ».

Et de poursuivre:

« C’est pourquoi, l’ICCN en appelle au comité locale, de s’unir au côté des ecogardes déployés dans cette zone, pour travailler ensemble, afin de sauver les éléphants qui constituent un patrimoine eco-touristique commune ».

Il sied de préciser le 05 octobre 2020, qu’à démarrer au Tribunal de Grande Instance de Kamina (TGI/Kamina), l’audience ICCN contre les prévenus MM Kyayo et Ntungule poursuivis pour avoir ordonné à la population de Kyayo d’abattre un éléphanteau le 20 septembre 2020.

Adrien AMBANENGO

- Publicité -

EN CONTINU