vendredi, octobre 9, 2020
DRC
10,835
Personnes infectées
Updated on 9 October 2020 à 20:36 20 h 36 min
DRC
317
Personnes en soins
Updated on 9 October 2020 à 20:36 20 h 36 min
DRC
10,242
Personnes guéries
Updated on 9 October 2020 à 20:36 20 h 36 min
DRC
276
Personnes mortes
Updated on 9 October 2020 à 20:36 20 h 36 min

l'info en continu

La China National Chemical Engineering Group veut financer des projets propres du Gouvernement, pas remboursable

- Publicité-

Après l’Éthiopie et la République du Congo, la société chinoise China National Chemical Engineering Group, CNCEC, qui a pour Directeur de Marketing Chen JinLai, a manifesté son intérêt pour soutenir le Ministère des Hydrocarbures, en finançant des projets propres au Gouvernement Congolais, avec un fonds humanitaire chinois, pas remboursable.

Ceci, pour permettre le développement rapidement de la République démocratique du Congo et créer des emplois.

- Publicité-

Ce projet a été présenté le lundi 05 Octobre au Vice-ministre des Hydrocarbures, Moussa Mondo Sadr, par une délégation des membres de cette société, dans son bureau de travail.

A entendre leur représentant, cette société chinoise veut apporter un financement du fonds humanitaire du Gouvernement Chinois, au secteur des Hydrocarbures de la République démocratique du Congo, après celui de l’industrie, de l’habitat et du transport.

 »Nous prenons votre projet et nous apportons notre financement. Ce projet reste le vôtre mais nous vous avons juste aider pour l’accomplissement. Et, ainsi, développer votre secteur. Il a ensuite sollicité une visite de leurs installations en Chine, au Vice-ministre des Hydrocarbures. », a-t-il dit selon la cellule de presse du Ministère des Hydrocarbures.

Moussa Mondo s’est dit heureux de voir une nouvelle opportunité s’ouvrir pour créer des emplois pour les jeunes congolais et a insisté sur le fait que « Au sein de notre Gouvernement, la vision du Premier Ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba est que tous les ministères participent au développement économique de la Nation. Étant un ministère du portefeuille, ceci peut créer des emplois pour les jeunes avec les constructions des pipelines, des usines de raffineries, des compagnies d’exploitation et d’exportation des produits pétroliers, et bien d’autres, qui auront besoin d’une main-d’œuvre humaine pour y travailler et booster l’économie nationale, à travers le secteur des Hydrocarbures qui n’est pas exploité dans son entièreté. », a laissé entendre Moussa Mondo Sadr.

Il leur a cependant, demandé de saisir rapidement d’une manière officielle, le ministère, pour mettre le train en marche car selon lui, « la République Démocratique du Congo est un mini-continent où le secteur des Hydrocarbures peut créer beaucoup d’emplois pour les jeunes et se se servir de ce capital humain pour développer le pays », conclut-il.

Thierry Mfundu

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU

Un éléphanteau abattu au parc Upemba, l’ICCN se dit consterné par ce drame qui ne restera impunis (Communiqué)

L'institut congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN) se dit consterné par l'abattage d'un éléphanteau par des présumés braconniers dans le...

La China National Chemical Engineering Group veut financer des projets propres du Gouvernement, pas remboursable

Après l'Éthiopie et la République du Congo, la société chinoise China National Chemical Engineering Group, CNCEC, qui a pour Directeur de Marketing...

Plaidoyer pour la prise en compte de la situation socio-économique du Nord-Ubangui dans l’exercice du budget 2021

Le sénateur Mobutu Giala Kasa a plaidé, vendredi, pour la prise en compte de la situation socio-economique de la province du Nord-Ubangi...

Plusieurs décisions à enteriner au cours de la 52e réunion du Conseil des Ministres ce vendredi

Ce 9 octobre, le rendez-vous hebdomadaire du Conseil des ministres est respecté. De retour de Goma, le Président de...

RDC-ESU: Thomas Luhaka autorise les universités et instituts à procéder à la reprise des cours dans les autres promotions

Dans une note circulaire adressée aux chefs des établissements de l'enseignement supérieur et universitaire, le ministre de l'enseignement supérieur et universitaire, Thomas...